Menu

La chair de l’Esprit

État d'Esprità

(photo © DepositPhotos)

Quand on parle d’esprit, on a souvent une vision éthérique de la chose, comme si l’esprit n’avait rien de tangible. Pourtant, on dira d’individus joyeux, serviables ou colériques qu’ils sont dans un certain « état d’esprit ». L’esprit dont il est question se manifeste alors de manière bien concrète et imprègne la chair de celui qui l’éprouve : il se fait sentir comme s’il le « possédait »! S’observe ainsi un sourire radieux, une main tendue, des larmes, une tête inclinée, une mâchoire serrée… En vérité, les « états d’esprit » prennent chair de mille et une façons.

L’expression, « état » d’esprit, s’emploie d’ailleurs comme s’il s’agissait d’un pays, d’un lieu habité; un endroit où l’individu s’installe le temps de broyer du noir ou pour purger sa peine. Bien entendu, ces états se traversent. Nous ne logeons pas toujours à la même adresse. D’état d’esprit en état d’esprit, l’humain se déplace, chemine et traverse : l’insouciance de l’enfance, la rébellion de l’adolescence, la performance du jeune adulte, le lâcher prise de la retraite, l’abandon des derniers jours. Tous ces états, il les traverse comme un long pèlerinage en quête de cet « Esprit » qui le laisserait dans la joie et la paix. Long voyage ardu? Quête impossible? Errance de notre humanité? Et s’il suffisait d’écouter?

Ignace de Loyola enseigne, par expérience, le discernement des esprits. Ce discernement s’effectue dans l’écoute de ce qu’il nomme « motions intérieures ». Situées entre consolation et désolation, entre joie et sécheresse du cœur, il observe que ces motions tendent à le rapprocher ou l’éloigner de Dieu. Il eut cependant tôt fait de reconnaitre dans la joie et la consolation des manifestations concrètes de l’Esprit, de cet « état d’Esprit » que Dieu désire nous voir habiter. Dès lors, l’Esprit n’est plus une figure abstraite ou éthérique. Il se manifeste et agit de manière sensible : quelque chose se passe lorsqu’Il est à l’œuvre! Et Il se reconnait à certains signes.

En effet, et c’est bien en effets, que l’Esprit se donne à sentir et à goûter par l’expérience d’une chair attentive. La chair de l’Esprit participe de ces motions intérieures qui nous agitent. Elle prend forme dans nos humanités, s’y mêle et y cohabite, dans un ensemble de signaux qui se reconnaissent au bon goût qu’elle laisse. Par des signes sensibles, l’Esprit prend chair et incline au plus grand bien, conduit là où le cœur aspire. Enfin, la chair de l’Esprit, c’est le « nous » de notre humanité en gestation.

Éric Laliberté
Centre de spiritualité Manrèse

 

Cette chronique vous propose de prendre quelques instants de réflexion à partir de différentes questions spirituelles, pour donner du souffle à votre vie quotidienne et à vos engagements.

Archives

2020

2019

2018

2017

2016

2015

2014

Index de Questions spirituelles

 

 

Office de catéchèse du Québec

Organisme mandaté par l’Assemblée des évêques catholiques du Québec, l’Office de catéchèse du Québec est une référence et offre des ressources en formation à la vie chrétienne.

Tous droits réservés

Coordonnées

2715, ch. de la Côte-Sainte-Catherine
Montréal (Québec) H3T 1B6
Téléphone 514-735-5751
Télécopieur 514-735-8334
Courriel : ocq@officedecatechese.qc.ca
www.officedecatechese.qc.ca

Inscrivez-vous

Notre liste denvoi vous informe des nouvelles publications et du développement de notre site web.

Inscription