Menu

La rupture des pains

19 juin 2022
Luc 9, 11b-17
Le Saint Sacrement (C)

visuel

(photo ©Depositphotos, montage : Josée R.)

Nous avons l’habitude de nommer ce récit la « multiplication » des pains. Pourtant, aucun des cinq passages des évangiles rapportant cet épisode ne parle d’une multiplication. Tout ce qui est mentionné est que Jésus rompit les pains (Matthieu 14,19 ; 15,36 ; Marc 6,41 ; Luc 9,16) et que les restes remplirent douze corbeilles (Matthieu 14,20 ; Marc 6,43 ; Luc 9,17 ; Jean 6,13), sept dans le cas de Matthieu 15,37.

Notre attention n’est pas orientée vers le « miracle » lui-même, puisqu’il n’est pas décrit, mais vers le geste initial de Jésus et sur le résultat de son action. Le récit garde donc une part de mystère quant à la manière dont le problème soulevé par les disciples est résolu. Tout ce qu’on observe, c’est que lorsque qu’on partage tout (geste initial de Jésus), personne ne manque de rien (résultat de son action).

C’est, bien honteusement, exactement le contraire que nous voyons à l’échelle mondiale de nos jours. Chaque année, les richesses des multimilliardaires augmentent de manière vertigineuse en même temps que s’accroit à un rythme alarmant le nombre de personnes vivant sous le seuil de la pauvreté. On ne partage pas tout pour que personne ne manque de rien ; on favorise plutôt un système qui fait en sorte de concentrer les richesses entre les mains d’un nombre restreint de privilégiés, catapultant un nombre grandissant de personnes dans la misère. Heureusement que Jésus n’est plus dans sa tombe, car il se retournerait certainement dedans!

Cette situation contemporaine doit nous inquiéter, comme celle de la foule qui préoccupait les disciples. Or, si nous poursuivons le parallèle avec ce récit évangélique, Jésus nous indique que nous devons régler ce problème nous-mêmes. En effet, les disciples demandaient à Jésus de renvoyer la foule pour qu’elle aille se nourrir par elle-même en ville (Luc 9,12). Mais Jésus répond : « Donnez-leur vous-mêmes à manger » (Luc 9,13). À nous donc d’agir! Les manières de le faire sont nombreuses et sont à la portée de tous, ne serait-ce que dans les choix de consommation que nous faisons chaque semaine. Les richesses de notre monde sont nombreuses, beaucoup plus que les cinq pains et deux poissons du récit de Luc. Et nous bénéficions de technologies avancées qui peuvent facilement faire en sorte que personne sur terre ne soit privé de l’essentiel. À nous donc de rompre avec ce système défaillant et de le remplacer par une manière plus équitable de partager les abondantes richesses qui nous ont été gratuitement données.

Francis Daoust, bibliste
Directeur de la Société catholique de la Bible (SOCABI)

Échos de la Parole
Année C  (en cours)
Visuels et extraits

ARCHIVES

Échos de la Parole (2019-)
Année A • Année B
Visuels et extraits A • B

Échos de la Parole (2016-2019)
Année A • Année BAnnée C 
Visuels et extraits B C

Échos de la Parole (2013-2016)
Daniel Cadrin
Année A • Année B • Année C

 

 

Office de catéchèse du Québec

Organisme mandaté par l’Assemblée des évêques catholiques du Québec, l’Office de catéchèse du Québec est une référence et offre des ressources en formation à la vie chrétienne.

Tous droits réservés

Coordonnées

2715, ch. de la Côte-Sainte-Catherine
Montréal (Québec) H3T 1B6
Téléphone 514-735-5751
Télécopieur 514-735-8334
Courriel : ocq@officedecatechese.qc.ca
www.officedecatechese.qc.ca

Inscrivez-vous

Notre liste denvoi vous informe des nouvelles publications et du développement de notre site web.

Inscription