Menu

Un don qui engage à la responsabilité

28 février 2021
Romains 8, 31b-34
2 e dimanche du Carême (B)

S'arrêter…

(visuel ©Depositphotos)

Dieu n’a pas épargné son propre Fils, mais l’a livré pour nous tous,

écrivait saint Paul (Romains 8,32). Voilà une déclaration déconcertante et terrifiante, qui donne l’impression que Dieu est une sorte de tortionnaire sanguinaire qui livre son propre fils à la souffrance et à la mort.

Mais cette traduction lue lors de la liturgie est ambigüe. En effet, il est vrai que le verbe grec paradidômi peut signifier « livrer ». C’est le cas en Matthieu 5,25 :

Mets-toi vite d’accord avec ton adversaire pendant que tu es en chemin avec lui, de peur que l’adversaire ne te livre au juge et le juge ne te livre au garde et que tu ne sois jeté en prison.

C’est aussi le verbe employé pour parler de la trahison de Judas :

« Judas l’Iscariote, celui-là même qui allait le livrer » (Matthieu 10,4).

Mais le sens premier de ce verbe, très commun en grec et employé pas moins de 120 fois dans le Nouveau Testament, est « confier ».

Jésus explique par exemple :

Tout m’a été confié par mon Père (Matthieu 11,27).

On le retrouve aussi dans la parabole des talents :

Un homme, partant en voyage, appela ses serviteurs et leur confia ses biens
(Matthieu 25,14);
Seigneur, c’est cinq talents que tu m’avais confiés ; et voici cinq autres talents que j’ai gagnés (Matthieu 25,20).

À la lumière de ces observations, il serait donc possible de traduire Romains 8,32 de la manière suivante :

Dieu n’a pas épargné son propre Fils, mais nous l’a confié.

Ainsi, le don que Dieu fait de son Fils n’apparaît pas comme étant une offrande unidirectionnelle ; il implique que nous avons la responsabilité de ce précieux don et nous convie à une relation bilatérale. L’Incarnation n’est pas une initiative divine à laquelle nous assistons comme des spectateurs passifs, mais un don qui fait de nous des participants actifs à notre propre salut. C’est le concept même de l’Alliance, répétée dans l’Ancien Testament et renouvelée en plénitude en Jésus-Christ : un pacte où chaque partie joue un rôle actif et essentiel. Alors, que ferons-nous de ce don qui nous est confié et de cette Nouvelle Alliance qui nous est offerte?

Francis Daoust, bibliste
Directeur de la Société catholique de la Bible (SOCABI)

 

Échos de la Parole
Année B  (en cours)
Visuels et extraits

ARCHIVES

Échos de la Parole (2019-)
Année A
Visuels et extraits A

Échos de la Parole (2016-2019)
Année A • Année BAnnée C 
Visuels et extraits B C

Échos de la Parole (2013-2016)
Daniel Cadrin
Année A • Année B • Année C

 

 

Office de catéchèse du Québec

Organisme mandaté par l’Assemblée des évêques catholiques du Québec, l’Office de catéchèse du Québec est une référence et offre des ressources en formation à la vie chrétienne.

Tous droits réservés

Coordonnées

2715, ch. de la Côte-Sainte-Catherine
Montréal (Québec) H3T 1B6
Téléphone 514-735-5751
Télécopieur 514-735-8334
Courriel : ocq@officedecatechese.qc.ca
www.officedecatechese.qc.ca

Inscrivez-vous

Notre liste denvoi vous informe des nouvelles publications et du développement de notre site web.

Inscription