Menu

Un métier vil, mais essentiel

Psaume 22 (23)
4e dimanche de Pâques (A)
3 mai 2020

Bon berger

(photo © DepositPhotos)


J’ai découvert le célèbre Psaume 22 (23) à l’adolescence, en écoutant la pièce Sheep du groupe britannique Pink Floyd. Après avoir cité fidèlement le début du psaume, la chanson en déforme cependant la suite, faisant des moutons des animaux naïfs qui suivent aveuglément un maître qui n’a d’autre but que de les transformer en côtelettes et contre lequel ils finiront par se révolter. La figure de Dieu en tant que berger dans le psaume est cependant bien différente ; il n’exploite pas les brebis pour qu’elles soient mangées, mais les conduit, au contraire, afin que ce soient elles qui puissent manger à satiété (versets 1, 2 et 5).

Nous sommes habitués à cette représentation de Dieu en tant que berger, mais cette allégorie devait être surprenante, voire choquante pour certains, quand elle fut utilisée pour la première fois, car être berger était une occupation de bas niveau, bien différente du statut élevé du Tout-Puissant. À titre d’exemple, ce n’est qu’en tout dernier recours que Samuel et Jessé considèrent la possibilité que le jeune berger David puisse être choisi pour devenir roi d’Israël (1 Samuel 16,1-13). Être berger était un métier vil, mais pourtant essentiel.

Or, en cette période de pandémie, n’est-il pas pertinent de remarquer que ce sont justement des personnes qui occupent des emplois trop souvent peu valorisés – travailleur en épicerie, caissier, préposé aux bénéficiaires, éboueur, garagiste, etc. – qui assurent notre survie et notre bien-être? Voici qui nous aide à mieux comprendre cette image de Dieu en tant que berger ; celle d’un Dieu qui s’abaisse pour s’occuper des plus vulnérables. Voici qui nous aide aussi à mieux saisir la présentation, très souvent utilisée dans le Nouveau Testament, de Jésus comme berger ; celle d’un salut qui ne vient pas dans les grands éclats, la splendeur et le prestige, mais qui passe par le plus humble des services et par la plus ignoble des morts, sur la croix.

Francis Daoust, bibliste
Directeur de la Société catholique de la Bible (SOCABI)

 

Échos de la Parole
Année B  (en cours)
Visuels et extraits

ARCHIVES

Échos de la Parole (2019-)
Année A
Visuels et extraits A

Échos de la Parole (2016-2019)
Année A • Année BAnnée C 
Visuels et extraits B C

Échos de la Parole (2013-2016)
Daniel Cadrin
Année A • Année B • Année C

 

 

Office de catéchèse du Québec

Organisme mandaté par l’Assemblée des évêques catholiques du Québec, l’Office de catéchèse du Québec est une référence et offre des ressources en formation à la vie chrétienne.

Tous droits réservés

Coordonnées

2715, ch. de la Côte-Sainte-Catherine
Montréal (Québec) H3T 1B6
Téléphone 514-735-5751
Télécopieur 514-735-8334
Courriel : ocq@officedecatechese.qc.ca
www.officedecatechese.qc.ca

Inscrivez-vous

Notre liste denvoi vous informe des nouvelles publications et du développement de notre site web.

Inscription