Menu

Appelés à une forme plus élevée

Matthieu 17, 1-9
2e dimanche du Carême (A)
8 mars 2020

Enfant devant cocon de papillon monarque

(photo ©Depositphotos)

Le verbe grec employé pour parler de la Transfiguration de Jésus en Matthieu est métamorphoô, auquel est associé le nom métamorphosis qui signifie littéralement forme qui dépasse, forme plus élevée, forme au-delà. En biologie, la métamorphose est un processus de développement abrupte qui débouche sur une nouvelle forme radicalement différente de la forme de départ. C’est le terme employé par exemple pour parler de la transformation d’une chenille en papillon.

Ce que les disciples entrevoient dans cet épisode est donc un Jésus radicalement différent de la personne qu’ils connaissent. C’est le Christ ressuscité. Cette révélation, confirmée par la voix divine issue de la nuée, a de quoi justifier leur réaction de peur. Suivre le Jésus humain qui enseigne et guérit, et avec lequel ils mangent, boivent et dorment, est une chose; mais cheminer avec le Christ ressuscité, Fils de l’homme et Fils de Dieu, en est une autre!

Ce récit illustre deux moments de l’expérience spirituelle des disciples. La première se situe ici, pendant le ministère de Jésus, alors que les disciples se questionnent et commencent à avoir certaines intuitions au sujet de l’identité du prêcheur itinérant qu’ils suivent. La deuxième prendra place après la résurrection, au moment où ils réaliseront pleinement qui est Jésus.

Pour ces disciples, comme pour nous aujourd’hui, cette prise de conscience peut être source de crainte, car suivre le Christ ressuscité engage à une énorme et exigeante responsabilité. Ce n’est en effet pas facile d’être chrétien, ni d’hier, ni d’aujourd’hui. Mais Jésus se fait rassurant. Dans le récit de Matthieu, il s’approche des disciples effrayés, les touche, les enjoint à se relever et à ne pas avoir peur, puis continue de cheminer avec eux. Ainsi, le Jésus transformé, dans sa forme plus élevée, encourage les disciples – et nous aussi aujourd’hui – à passer aussi par une métamorphose, dans notre être et notre agir, afin d’accéder à un stade supérieur, déjà amorcé de notre vivant et pleinement réalisé avec notre mort et la résurrection qui nous est promise.

Francis Daoust, bibliste
Directeur de la Société catholique de la Bible (SOCABI)

 

Échos de la Parole
Année B  (en cours)
Visuels et extraits

ARCHIVES

Échos de la Parole (2019-)
Année A
Visuels et extraits A

Échos de la Parole (2016-2019)
Année A • Année BAnnée C 
Visuels et extraits B C

Échos de la Parole (2013-2016)
Daniel Cadrin
Année A • Année B • Année C

 

 

Office de catéchèse du Québec

Organisme mandaté par l’Assemblée des évêques catholiques du Québec, l’Office de catéchèse du Québec est une référence et offre des ressources en formation à la vie chrétienne.

Tous droits réservés

Coordonnées

2715, ch. de la Côte-Sainte-Catherine
Montréal (Québec) H3T 1B6
Téléphone 514-735-5751
Télécopieur 514-735-8334
Courriel : ocq@officedecatechese.qc.ca
www.officedecatechese.qc.ca

Inscrivez-vous

Notre liste denvoi vous informe des nouvelles publications et du développement de notre site web.

Inscription