Menu

Cette marche qui façonne

Joie

(photo © Angela Aurucci, accompagnatrice de voyages à Compostelle)

Compostelle a fait couler beaucoup d’encre et inspiré plusieurs pèlerins au cours des 40 dernières années. De la poignée de « peregrinos » des années 1980, au 301 000 de 2017, on peut dire que le pèlerinage de longue randonnée est devenu un exercice spirituel parlant pour notre époque. Aujourd’hui, des dizaines de chemins dits « de pèlerinage » prennent forme dans le monde. Le Québec n’y fait pas exception et, aujourd’hui, nous comptons plus de 20 chemins inspirés par l’expérience Compostelle.

Alliant tourisme, sport et spiritualité, la dynamique pèlerine correspond au mode de vie actuel. Elle offre l’espace pour questionner les fondements de sa spiritualité et se développe sous le mode de l’expérimentation. Car, ici, l’expérience spirituelle est d’abord physique! C’est avec tout son corps que le pèlerin se met en marche et tend vers le sanctuaire qui l’appelle. On dira d’ailleurs qu’il croit par les pieds. En tout cas, ses pieds lui enseignent beaucoup sur sa manière d’être à la vie!

Pèlerin vient de « per-ager » et signifie « à travers champ ». Le pèlerin est celui qui emprunte des chemins inusités et qui, pour un temps, choisit de se mettre en marge. L’exercice implique de quitter son milieu de vie, de sortir de ses routines et de ses repères quotidiens, pour s’observer d’un lieu différent. Le pèlerinage, comme exercice spirituel, consiste ainsi à avancer en prenant conscience de ses pas, des chemins empruntés, et plus particulièrement du souffle qui les anime.

Le souffle… La Bible nous ramène souvent à ce mouvement qui met du vent dans les voiles. Depuis le départ du Jardin à l’Exode, en passant par l’injonction faite à Abraham de quitter son pays, ou le voyage de Ruth, tout le monde bouge! Même l’Ecclésiaste rappelle que tout passe. Dans un tel contexte, Jésus apparait comme le pèlerin par excellence. Toujours en mouvement, jamais installé, il est continuellement de passage. Il traverse la vie des gens comme un souffle libérateur.

L’expérience pèlerine convoque à cet élan de libération. Construite sur une dynamique relationnelle s’articulant entre pèlerin, chemin et sanctuaire; elle ouvre sur une parole inédite, hors des sentiers battus. Le chemin, laboratoire d’expérimentation, interpelle le pèlerin non seulement dans son identité, mais aussi dans son orientation : « Où vas-tu? ». Plus exactement, vers quel sanctuaire? Vers quel espace de sainteté, tes pas te portent-ils? Le chemin commence dans la fissure de ce questionnement.

Éric Laliberté
Centre spiritualité Manrèse

Cette chronique vous propose de prendre quelques instants de réflexion à partir de différentes questions spirituelles, pour donner du souffle à votre vie quotidienne et à vos engagements.

Archives

2018

2017

2016

2015

2014

 

 

Office de catéchèse du Québec

Organisme mandaté par l’Assemblée des évêques catholiques du Québec, l’Office de catéchèse du Québec est une référence et offre des ressources en formation à la vie chrétienne.

Tous droits réservés

Coordonnées

2715, ch. de la Côte-Sainte-Catherine
Montréal (Québec) H3T 1B6
Téléphone 514-735-5751
Télécopieur 514-735-8334
Courriel : ocq@officedecatechese.qc.ca
www.officedecatechese.qc.ca

Inscrivez-vous

Notre liste denvoi vous informe des nouvelles publications et du développement de notre site web.

Inscription