Menu

Spiritualité et turbulence

lac

(photo © Deposit photos)

Vous est-il difficile de prier lorsque vous êtes pris dans un tourbillon émotionnel? Imaginez comment Jésus priait le Père, lorsqu’il se retirait dans la montagne après une journée où il avait été confronté par les pharisiens, ou lorsque la foule lui avait lancé des pierres.  Comment vivait-il ces émotions en présence du Père?

La colère est l’une des émotions les plus vives que nous connaissons. Il y a peu d’émotions qui nous perturbent autant, et pour aussi longtemps. Cependant, elle est un signal d’alarme qu’il faut prendre au sérieux. Elle nous indique qu’un événement que nous percevons injuste, frustrant ou ennuyeux vient de se produire. Une émotion n’est ni positive, ni négative, elle est agréable ou désagréable. Ce qui peut être positif ou négatif, c’est la manière dont nous la gérons.  Regardons comment Jésus réagit avec son propre sentiment de colère. Voici le contexte.

Les enseignements et les gestes de Jésus commençaient à déranger les pharisiens. Il va manger chez des pécheurs, il enfreint la règle du jeûne, la règle du sabbat. Voici qu’il entre dans la synagogue un jour de sabbat. Il y avait un homme à la main desséchée.  Les pharisiens l’épiaient pour voir s’il allait le guérir le jour du sabbat, afin de pouvoir l’accuser. Jésus dit à l’homme à la main desséchée : Lève-toi là devant tout le monde. Puis il dit : Est-il permis, le jour du sabbat, de faire du bien plutôt que de faire du mal, de sauver une vie plutôt que de la tuer?  Mais eux se taisaient. Alors promenant sur eux un regard de colère, navré de l’endurcissement de leur cœur, il dit à l’homme : Étends la main.  Il étendit la main et elle fut remise en état. Alors les pharisiens sortirent et aussitôt il tenait conseil pour le faire périr (Marc 3, 1-6).

Prenez le temps de visualiser la scène où Jésus promène un regard de colère sur les pharisiens.  Imaginez-le, puis, entrez en communion avec ce qu’il peut bien ressentir, à ce moment précis où les pharisiens l’épient et se ferment à sa parole.
Contempler Jésus, dans nos moments de confrontation, nous apaise, et solidifie notre être prêt à s’affirmer dans sa vérité profonde.

Francine Babin, pm
Centre de spiritualité Manrèse

 

Cette chronique vous propose de prendre quelques instants de réflexion à partir de différentes questions spirituelles, pour donner du souffle à votre vie quotidienne et à vos engagements.

Archives

2016

2015

2014

 

 

Office de catéchèse du Québec

Organisme mandaté par l’Assemblée des évêques catholiques du Québec, l’Office de catéchèse du Québec est une référence et offre des ressources en formation à la vie chrétienne.

Tous droits réservés

Coordonnées

2715, ch. de la Côte-Sainte-Catherine
Montréal (Québec) H3T 1B6
Téléphone 514-735-5751
Télécopieur 514-735-8334
Courriel : ocq@officedecatechese.qc.ca
www.officedecatechese.qc.ca

Inscrivez-vous

Notre liste denvoi vous informe des nouvelles publications et du développement de notre site web.

Inscription