Menu

Un prophète de feu, entre paix et division

Luc 12, 49-53 : 20e Dimanche du temps ordinaire (Année C)

L'Évangile de ce dimanche est provoquant. Jésus le prophète parle de sa mission et de lui-même, de façon dramatique, entre feu, eau et chicane. Il vient apporter le feu : est-ce celui du jugement final, qui purifiera tout, comme Jean-Baptiste l'espérait ? Dans les Actes de Luc, qui suivent son Évangile, le feu arrive vite : et c'est celui de la Pentecôte. Ce feu qui renouvelle, c'est l'Esprit donné, rendant capable d'annoncer la Bonne Nouvelle avec hardiesse dans toutes les cultures.

Oeuvre de Martin Sergio La Rosa

Oeuvre : Martin Sergio La Rosa, avant 1998, Argentine

Mais avant que cette ardeur ne se répande et pour qu'elle s'allume, Jésus a reçu un baptême. Il a été plongé dans une mer de ténèbres et de mal, pour en ressortir vivant et vainqueur. Il ne s'est pas jeté allègrement dans ce baptême de la Passion mais il est allé jusqu'au bout de son don et de son passage. C'est le mystère pascal qui ouvre la mission et qui demeure son message premier.

Cette mission a suscité des réactions diverses. Des gens ont répondu à l'annonce en accueillant, par la foi, Jésus le Christ; d'autres sont restés indifférents; d'autres s'y sont opposés. Ce fut déjà ainsi au temps même de Jésus, face à ses actions, ses paroles, sa personne. Rien de surprenant à ce qu'il en soit encore ainsi aujourd'hui. Tout en sachant qu'on peut accueillir puis devenir indifférent ou opposant, refuser puis devenir croyant, comme saint Paul, ou passer de l'indifférence à à la fermeture ou à l'ouverture.

Jésus souligne ici son effet diviseur dans les familles. Elles étaient à l'époque l'appartenance première, offrant identité, liens et soutien. Pour marcher à sa suite, Jésus demandait une grande liberté, et parfois une rupture, face à cet attachement. Il voyait bien qu'il pouvait bloquer l'entrée dans la nouvelle famille de ses disciples, où tous sont frères et soeurs. De fait, cette rupture, cet arrachement, s'est produit dans plusieurs familles, non sans tensions et douleurs. À l'époque de la chrétienté, où tout le monde croyait et pratiquait ensemble, il était plus difficile de comprendre ces paroles. Aujourd'hui, elles sont plus évidentes. Des jeunes sont regardés de haut et incompris par leurs parents baby-boomers parce qu'ils sont devenus disciples de Jésus et même cathos. Des aînés sont considérés comme dépassés et traités d'arriérés parce qu'ils demeurent fidèles à leurs convictions chrétiennes.

Pourtant Jésus est homme de paix. La paix soit avec vous est sa salutation pascale. Cela nous dit alors que la paix qu'il apporte n'est peut-être pas celle que nous attendions. Elle ne nous épargne pas les conflits, elle n'advient pas à bon marché en niant les injustices et les blessures. Cette paix se loge au plus profond de nous, là où l'Esprit est eau vive, pour nous donner l'élan de vivre, la joie confiante et le courage résolu. Vienne cette paix, par-delà et à travers nos chicanes.

Questions pour la réflexion :

Quel feu ai-je le goût d'allumer?

Dans mon milieu, j'ai rencontré ces divisions à cause d'options religieuses ? Comment sont-elles portées et supportées ?

En moi-même et dans des groupes, j'ai fait l'expérience de cette paix profonde.

Daniel Cadrin, o.p.

Échos de la Parole (2017…
Année A 

Billet d’évangile (2016-2017)
Auvidec Média
Année CAnnée A

Échos de la Parole (2013-2016)
Daniel Cadrin
Année A • Année B • Année C

 

 

Office de catéchèse du Québec

Organisme mandaté par l’Assemblée des évêques catholiques du Québec, l’Office de catéchèse du Québec est une référence et offre des ressources en formation à la vie chrétienne.

Tous droits réservés

Coordonnées

2715, ch. de la Côte-Sainte-Catherine
Montréal (Québec) H3T 1B6
Téléphone 514-735-5751
Télécopieur 514-735-8334
Courriel : ocq@officedecatechese.qc.ca
www.officedecatechese.qc.ca

Inscrivez-vous

Notre liste denvoi vous informe des nouvelles publications et du développement de notre site web.

Inscription