Menu

Quand la Parole brise des frontières

Luc 4, 21-30 : 4e dimanche du temps ordinaire (Année C)
Oeuvre : William Hole, 1906, The Life of Jesus of Nazareth, Eyre & Spottiswoode, Angleterre

William HoleQu’attendons-nous de la parole de Dieu? Qu’elle confirme notre façon de vivre, qu’elle rassure notre identité menacée, qu’elle soutienne nos propres perceptions? Quand la Parole s’adresse à nous et devient vivante et active, on peut s’attendre à des surprises. Dans l’Évangile selon Luc, la parole de Jésus vient briser des frontières et proposer des horizons nouveaux.

En plein cœur de la vie religieuse des siens, dans la synagogue, après la lecture de l’Écriture, Jésus annonce une Bonne Nouvelle. Il suscite d’abord l’admiration, puis l’étonnement, le questionnement et, finalement, le refus. Le culte à la synagogue bâtit la communauté et façonne sa cohésion. Mais Jésus, en ce lieu même, propose une autre communauté, une autre cohésion, une espérance ouverte.

Les promesses de libération et de justice vont maintenant se réaliser, car Dieu, en Jésus, se fait proche de ceux qui sont loin. Cela maintenant s’accomplit. Le cercle des possédants du Royaume n’est plus restreint : il se brise et inclut des exclus, même des étrangers. Luc souligne cet aspect par l’opposition Israël/Sidon et Syrie. Dans les deux cas (une veuve, un lépreux), un prophète intervient en faveur d’une personne étrangère. La bienveillance de Dieu s’étend jusqu’à elle. Il n’y a plus un peuple privilégié et exempt de s’ouvrir à l’appel de Dieu. Les auditeurs de Jésus ont compris. Leur réaction finale annonce la Passion : la mort sur la colline. Mais l’heure de Jésus n’est pas venue. Homme libre, il continue son chemin qui le mène à Jérusalem et à la croix.

Jésus défait l’attente des gens, il les invite à briser leur coquille et à entrer dans une autre perspective. Cela suscite peur et colère. Qui accepterait facilement d’entrer dans un nouveau peuple où les anciennes frontières, sources d’identité, sont abolies? L’aventure spirituelle et communautaire à laquelle Jésus nous invite est insécurisante dans son espérance même. Hier comme aujourd’hui, sa parole vient briser nos petits cercles pour qu’ils incluent de nouveaux visages. Elle vient appeler à construire une nouvelle communauté, qui tire sa cohésion de la foi, de l’espérance et de l’amour.

En plein cœur de notre vie religieuse, à l’écoute de la Parole, nous sommes appelés à établir des solidarités élargies et à regarder des réalités familières avec des yeux neufs. Des clôtures ont besoin d’être ouvertes et des frontières sont à franchir, pour que l’Écriture s’accomplisse aujourd’hui.

Questions pour la réflexion :

Dans les propos de Jésus, qu’est-ce qui m’étonne, me questionne, et peut même susciter mon opposition? Pourquoi?

Quelle frontière me semble plus difficile à traverser?

Quels nouveaux visages suis-je appelé(e) à accueillir dans mon cercle agrandi?

Daniel Cadrin, o.p.

Échos de la Parole (2017…
Année A 

Billet d’évangile (2016-2017)
Auvidec Média
Année CAnnée A

Échos de la Parole (2013-2016)
Daniel Cadrin
Année A • Année B • Année C

 

 

Office de catéchèse du Québec

Organisme mandaté par l’Assemblée des évêques catholiques du Québec, l’Office de catéchèse du Québec est une référence et offre des ressources en formation à la vie chrétienne.

Tous droits réservés

Coordonnées

2715, ch. de la Côte-Sainte-Catherine
Montréal (Québec) H3T 1B6
Téléphone 514-735-5751
Télécopieur 514-735-8334
Courriel : ocq@officedecatechese.qc.ca
www.officedecatechese.qc.ca

Inscrivez-vous

Notre liste denvoi vous informe des nouvelles publications et du développement de notre site web.

Inscription