Menu

Une universalité de la dignité humaine

Matthieu 2, 1-12 : Épiphanie du Seigneur (Année C)
Oeuvre : Vasco Fernandez, 1501, Cathédrale de Viseu, Portugal

Vasco FernandezL’Épiphanie, c’est la fête de l’Église dans son universalité, une Église ouverte à toutes les cultures, avec leurs visages multiples. C’est le message central du récit des mages : des savants étrangers, venus d’Orient, rendent hommage à Jésus le Messie juif. Les signes offerts dans le monde, ces astres à repérer, conduisent à Jérusalem, aux Écritures. Celles-ci pointent vers Bethléem, vers la révélation d’un mystère : en Jésus le Christ, la promesse faite à Abraham inclut toute personne, par delà les nombreuses identités et frontières, dans la dignité d’être humain et d’enfant de Dieu. Autour de la crèche, il y a des frères et sœurs, qu’ils soient mages étrangers et savants, bergers judéens et marginaux, qu’ils soient juifs ou païens. Ainsi, dans ce récit, un mystère commence à se révéler : le don libérateur n’est pas réservé à un groupe, un peuple, une classe sociale, une catégorie d’individus, mais est offert à toute personne de bonne volonté. C’est pourquoi les premiers disciples iront-ils annoncer l’Évangile dans tout l’Empire romain, et, peu à peu, partout dans le monde. Mais ce n’est qu’aujourd’hui que l’Église peut enfin se dire catholique, c’est-à-dire universelle, formée de personnes de tous les continents, de visages de tant de cultures, qui forment son corps. Cette ouverture universelle fut et demeure difficile. Dès les débuts, elle fut à l’origine de conflits majeurs dans l’Église; et chaque ouverture, dans l’Histoire, fut faite après de fortes résistances et fermetures.

Mais aussi, ce qui continue de chercher à se révéler dans cette ouverture de l’Église, c’est que l’humanité est composée de personnes également libres, dignes, uniques et liées ensemble dans un destin historique commun. Nous avons aujourd’hui des déclarations universelles des droits de la personne et des organismes pour les défendre. Cela peut nous paraître évident, mais ce fut loin de l’être dans la diversité des époques et des espaces; et il reste un long travail à accomplir pour que ce regard respectueux sur chaque être humain soit vraiment accepté et agissant, dans nos sociétés et dans l’Église.

Historiquement, en toute honnêteté, il faut reconnaître que cette vision de l’être humain a ses racines profondes dans le christianisme. Non pas là seulement, mais, sûrement, là de façon forte, claire et explicite. Ce regard sur la condition humaine, Jésus l’a inauguré et mis en mouvement par son être même, par sa parole et son action, par son Esprit. C’est cette perspective que Matthieu, Paul et d’autres ont articulée et exprimée de plusieurs manières. C’est cette conviction qui a animé tant de témoins inspirants, de François d’Assise à Dorothy Day, de Las Casas à Nelson Mandela, en passant par Marguerite d’Youville, Martin Luther King, Mère Teresa, Pierre Claverie et bien d’autres. Oui, nous sommes tous des enfants de Dieu, frères et sœurs, appelés à être différents, uniques, mais solidaires.

Cette universalité, dont l’Épiphanie fait mémoire, n’abolit pas magiquement les barrières raciales, ethniques, culturelles, idéologiques, mais elle nous rappelle qu’elles sont provisoires. Au lieu d’être des barrières, elles peuvent devenir des couleurs variées disant la beauté de l’humanité et de la Création. Au lieu d’être des murs, elles peuvent devenir des ponts, offrant des passages. Et ces frontières sont toujours franchissables, traversables, par ces passeports spirituels que sont la foi, l’espérance et l’amour.

Questions pour la réflexion :

Qui placerais-je autour de la crèche pour dire l’universalité de l’Église?

Quel témoin de l’universalité de la dignité humaine m’inspire et m’interpelle?

Daniel Cadrin, o.p.

Échos de la Parole (2017…
Année A 

Billet d’évangile (2016-2017)
Auvidec Média
Année CAnnée A

Échos de la Parole (2013-2016)
Daniel Cadrin
Année A • Année B • Année C

 

 

Office de catéchèse du Québec

Organisme mandaté par l’Assemblée des évêques catholiques du Québec, l’Office de catéchèse du Québec est une référence et offre des ressources en formation à la vie chrétienne.

Tous droits réservés

Coordonnées

2715, ch. de la Côte-Sainte-Catherine
Montréal (Québec) H3T 1B6
Téléphone 514-735-5751
Télécopieur 514-735-8334
Courriel : ocq@officedecatechese.qc.ca
www.officedecatechese.qc.ca

Inscrivez-vous

Notre liste denvoi vous informe des nouvelles publications et du développement de notre site web.

Inscription