Menu

Deux styles de mission

Matthieu 5, 13-16 : 5e dimanche du temps ordinaire (Année A)

Sur la montagne, les Béatitudes ont été proclamées : Heureux les pauvres de coeur, les miséricordieux, les artisans de paix, ...! Immédiatement après cette bonne nouvelle, Jésus affirme à ses disciples qu'ils sont le sel de la terre et la lumière du monde. Une affirmation qui définit le rôle des disciples, leur mission, et qui est en même temps un appel à devenir ce sel et cette lumière.

Oeuvre de Harry Anderson, L'appel des pêcheurs

Oeuvre : Karoly Ferenczy, Sermon sur la montagne, 1896, Galerie nationale, Budapest

Les deux images utilisées sont bien différentes. Le sel ne se voit pas, il est discret, mêlé aux aliments. Mais il leur donne saveur. Il évoque une présence des disciples plus cachée mais qui fait la différence entre ce qui est terne et ce qui est vif. De plus, dans l'Antiquité le sel servait à conserver les aliments, empêchant le processus de corruption. La lumière éclaire et n'est pas cachée. Elle évoque une présence des disciples plus visible, qui donne à percevoir la bonté du Père. Cette lumière, c'est particulièrement celle des oeuvres de miséricorde, importantes en Matthieu.

Ainsi, deux styles de mission sont proposés aux disciples. Dans la vie de l'Église, on les retrouve sous diverses formes. Insertion discrète dans un milieu pour partager la vie des gens et y apporter une présence, un espoir; ou projet visible offrant un service, depuis l'accueil et le soin jusqu'à la célébration. Les deux approches souvent sont vues comme opposées mais, en fait, les deux témoignent de l'Évangile et sont complémentaires. Elles font appel à des sensibilités et à des dons différents.

Par-delà ces cette diversité, ces deux images ont toutefois un point commun, et cela est capital: elles réfèrent à une réalité autre que soi. Jésus ne dit pas le sel, mais le sel de la terre. Il ne dit pas la lumière mais la lumière du monde. On n'est pas sel ou lumière en soi, pour soi, mais pour d'autres. Et cette réalité n'est pas étroite, restreinte: elle est vaste, universelle: la terre, le monde! Les deux styles de témoignage sont invités à entrer dans un horizon large, à se situer dans l'univers comme tel, au-delà des frontières et des barrières qui isolent et séparent.

"Vous " êtes le sel de la terre, la lumière du monde: ce vous visant les disciples n'est pas seulement ou d'abord individuel. Il s'adresse à des communautés de disciples. Ce sont des personnes certes, mais aussi des groupes fraternels qui sont appelés à devenir sel et lumière dans leur milieu.

Il est normal d'être plus à l'aise, de se reconnaître davantage, dans un style plutôt que dans l'autre. Ce qui est sûr, c'est qu'aujourd'hui le défi de l'évangélisation requiert à la fois du sel et de la lumière.

Questions pour la réflexion:

En quoi ces images m'inspirent pour l'évangélisation aujourd'hui?

Laquelle des deux me touche davantage? Pourquoi?

Daniel Cadrin, o.p.

Échos de la Parole
Année A  (en cours)
Visuels et extraits

ARCHIVES

Échos de la Parole (2016-2019)
Année A • Année BAnnée C 
Visuels et extraits B C

Échos de la Parole (2013-2016)
Daniel Cadrin
Année A • Année B • Année C

 

 

Office de catéchèse du Québec

Organisme mandaté par l’Assemblée des évêques catholiques du Québec, l’Office de catéchèse du Québec est une référence et offre des ressources en formation à la vie chrétienne.

Tous droits réservés

Coordonnées

2715, ch. de la Côte-Sainte-Catherine
Montréal (Québec) H3T 1B6
Téléphone 514-735-5751
Télécopieur 514-735-8334
Courriel : ocq@officedecatechese.qc.ca
www.officedecatechese.qc.ca

Inscrivez-vous

Notre liste denvoi vous informe des nouvelles publications et du développement de notre site web.

Inscription