Menu

Un roi mendiant

Matthieu 25, 31-46 : Christ Roi de l'univers (Année A)

Fêter le Christ Roi n’est pas évident à notre époque. La royauté est davantage associée au décorum et au pouvoir symbolique qu’à une autorité réelle. Cette fête permet cependant de contempler le mystère du Christ sous un angle différent, de porter attention au caractère unique de son visage. Le grand personnage que Matthieu présente, dans cette scène des derniers temps, est impressionnant. Il siège sur un trône, accompagné de son intendance; la gloire l’entoure. Cela évoque l'icône du Christ pantocrator. L’univers est à ses pieds pour le grand discernement. Et, de fait, il prend position, il proclame son jugement. Mais c’est là que tout est viré à l’envers, que les codes habituels ne fonctionnent plus. Une nouveauté advient, celle de l'Évangile de Jésus le Christ. Car c’est lui qui est revêtu de cette puissance divine; il faut alors se préparer à réviser son regard sur qui est Dieu et quelle est la vocation humaine.

Sylvain Lalande

Oeuvre : fresque, Sylvain Lalande, monastère de la Croix Glorieuse, La Malbaie

Ce Fils de l’Homme, qui semble lointain, annonce qu’il est très proche. Il est déjà là parmi nous. Où chercher son visage? Comment le reconnaître? Dans les traits des grandes figures de ce monde, dans les expériences de puissance et de gloire? Le roi, au contraire, s’identifie à des gens qui ont faim, qui ont soif, qui sont étrangers, nus, malades, en prison. Le contraste est saisissant. Il se reconnaît lui-même dans le visage de personnes en détresse, en marge, ayant besoin d’être nourries, abreuvées, accueillies, vêtues, visitées. Il les appelle même ses frères et sœurs. Il se place en communion avec ces petits, comme s’ils formaient son corps. Quand on y pense bien, ce n’est pas si étrange. Ce roi est celui qui est passé par la Croix; elle fut le chemin de sa gloire. Il s’est fait le serviteur des exclus et des pécheurs, le pasteur des mal-portants et des brebis égarées, pour qu’ils aient la vie en abondance. Au dernier temps, il ne va pas changer de point de vue sur ce qui donne de la valeur, du poids de sens, à l'existence humaine.

Ce qui est intéressant dans cet évangile, c'est que le jugement final porte non sur des expériences spéciales ou des actions extraordinaires, mais sur des gestes simples à poser. Il porte sur une pratique, ce que vous avez fait, et non sur de grandes idées ou de bons sentiments. Et ces gestes sont accessibles à tout être humain. Comme si l'essentiel d'une vie humaine, au bout du compte, relevait de gestes de bonté et d'attention. De plus, ce jugement est ici celui non des croyants d'abord, mais de ceux qui ne connaissent pas le Christ — ils ne l'ont pas reconnu, ils ne savent pas. Pour les lecteurs de Matthieu, les premiers chrétiens, il s'agit du jugement des païens. Cela vaut encore plus pour ceux et celles qui par la foi ont cette conscience de la présence du Christ dans ses frères et sœurs plus démunis.

Voici un Dieu qui se fait mendiant. La philosophe Simone Weil a écrit : « Dieu attend comme un mendiant qui se tient debout, immobile et silencieux, devant quelqu'un qui peut-être va lui donner un morceau de pain [...] Le temps est l'attente de Dieu qui mendie notre amour [...] Les mendiants qui ont de la pudeur sont Ses images » (Œuvres, Gallimard, 1999, p. 938).

Questions pour la réflexion:

Qu'est-ce qui me touche, me questionne, dans ce visage du Christ?

En quelle figure de pauvreté, de détresse, est-ce que je reconnais le visage du Christ Roi?

Quels gestes de bonté et d'attention puis-je faire?

Daniel Cadrin, o.p.

Échos de la Parole
Année A  (en cours)
Visuels et extraits

ARCHIVES

Échos de la Parole (2016-2019)
Année A • Année BAnnée C 
Visuels et extraits B C

Échos de la Parole (2013-2016)
Daniel Cadrin
Année A • Année B • Année C

 

 

Office de catéchèse du Québec

Organisme mandaté par l’Assemblée des évêques catholiques du Québec, l’Office de catéchèse du Québec est une référence et offre des ressources en formation à la vie chrétienne.

Tous droits réservés

Coordonnées

2715, ch. de la Côte-Sainte-Catherine
Montréal (Québec) H3T 1B6
Téléphone 514-735-5751
Télécopieur 514-735-8334
Courriel : ocq@officedecatechese.qc.ca
www.officedecatechese.qc.ca

Inscrivez-vous

Notre liste denvoi vous informe des nouvelles publications et du développement de notre site web.

Inscription