Menu

La Parole qui rapproche

Jean 4, 5-42 : 3e dimanche du carême (Année A)

Un homme, Juif. Une femme, Samaritaine. Voici deux mondes qui sont normalement en parallèle, sans se rencontrer. Comme aujourd’hui. Il y a les uns et, à côté, les autres. Chacun dans son coin, entouré de ses clôtures, jouant dans son sable et construisant des montagnes pour y tenir son culte. Les frontières sont bien établies, les distances assurées et précises. Et la vie continue, sans histoire, sans dérangement. Et puis parfois, il y a ces coups de vent qui viennent mêler les cartes, effacer les frontières, ces souffles qui surviennent, circulent et se propagent des uns aux autres. Et tous se retrouvent finalement sur un même terrain, pour un nouveau culte en vérité. La vie renaît et devient histoire. Cela n’arrive pas tout seul. Il faut un souffle initial. Et à la fin, il n’y a plus des carrés de sable isolés mais le monde et le partage d’un souffle.

Oeuvre de Carl Bloch

Oeuvre : Irénée Lemieux, Résidence Déziel, Lévis (photo : Daniel Cadrin)

Au commencement, il y a un don : la parole de Jésus à la Samaritaine. Et cette parole devient échange qui brise une frontière. Une rencontre advient, qui ouvre des horizons. Mais le mouvement ne s’arrête pas là. La parole est relayée par la Samaritaine qui la fait circuler, qui se déplace pour la transmettre aux gens de la ville. Et ceux-ci sont touchés. Mais le mouvement ne s’arrête pas là. Ces gens à leur tour se déplacent et vont vers Jésus. La rencontre là aussi se produit et leur horizon s’ouvre. Récit qui rebondit, par le mouvement de la parole qui circule et brise les frontières, qui rapproche, qui crée des déplacements. Ce mouvement est celui-là même du témoignage de l’Évangile, qui suscite la foi. Cette foi n’est pas immédiate mais connaît un itinéraire et des étapes jusqu’à la pleine reconnaissance de Jésus. C’est au bout de son long dialogue que la femme reconnaîtra Jésus comme Messie, après l’avoir d’abord reconnu comme Prophète. C’est après le témoignage de la femme puis leur déplacement et leur rencontre avec Jésus que les gens le reconnaîtront comme Sauveur du monde.

De quoi Jésus et la Samaritaine parlent-ils pour qu’un déplacement se fasse en elle et qu’elle reconnaisse cet homme, un étranger, comme Christ? Tout s’engage sur une réalité à la fois fondamentale et quotidienne, celle de l’eau, pour toucher celle plus profonde de l’eau vive, du sens espéré. Mais cela ne suffit pas. Jésus parle ensuite avec elle de sa vie personnelle et un discernement se fait. Mais l’échange continue, autour de religion et de culte vrai et, finalement, il est question du Messie à venir, du Christ. Long itinéraire d’un dialogue religieux, complexe comme nos existences, et aboutissant à une transformation. Et cette femme transformée relance le mouvement par son échange avec les siens qui à leur tour vont rencontrer Jésus.

Il y avait les uns et les autres, posés à distance dans la méfiance et le repli. Et puis le don d’une parole, qui d’abord demande un don, vient transformer le paysage. Un homme fatigué a soif et demande de l’eau à qui il ne devrait pas, sans s’occuper des convenances sacrées. Déjà il brise les règles du jeu et dérange les petites constructions de chacun. Il prend l’initiative de donner mais en demandant. Le Sauveur du monde prend la figure d’un demandeur. Cet étranger circule encore, prenant divers visages, celui d’un autre qui a besoin et qui s’approche. Et quand la rencontre se fait, les gens se déplacent en eux-mêmes et vers les autres, ils avancent en foi et en espérance. Un souffle survient et circule, qui décentre et recrée, pour que le Dieu vivant ait lieu et demeure chez nous.

Questions pour la réflexion:

Des frontières brisées, une parole qui rapproche: je connais de telles rencontres?

Je me reconnais dans l'itinéraire de la Samaritaine, ou l'accompagnement de Jésus?

Daniel Cadrin, o.p.

Échos de la Parole
Année A  (en cours)
Visuels et extraits

ARCHIVES

Échos de la Parole (2016-2019)
Année A • Année BAnnée C 
Visuels et extraits B C

Échos de la Parole (2013-2016)
Daniel Cadrin
Année A • Année B • Année C

 

 

Office de catéchèse du Québec

Organisme mandaté par l’Assemblée des évêques catholiques du Québec, l’Office de catéchèse du Québec est une référence et offre des ressources en formation à la vie chrétienne.

Tous droits réservés

Coordonnées

2715, ch. de la Côte-Sainte-Catherine
Montréal (Québec) H3T 1B6
Téléphone 514-735-5751
Télécopieur 514-735-8334
Courriel : ocq@officedecatechese.qc.ca
www.officedecatechese.qc.ca

Inscrivez-vous

Notre liste denvoi vous informe des nouvelles publications et du développement de notre site web.

Inscription