Menu

L’attente de la fin ou la fin de l’attente?

3 décembre 2017
Marc 13, 33-37
1er Dimanche de l'Avent (Année B)

Fin de l'attente?

(Visuel © Depositphotos, montage©Josée Richard)

La parabole du portier

Prenez garde, restez éveillés : car vous ne savez pas quand ce sera le moment. C'est comme un homme parti en voyage : en quittant sa maison, il a donné tout pouvoir à ses serviteurs, fixé à chacun son travail, et demandé au portier de veiller. Veillez donc, car vous ne savez pas quand vient le maître de la maison, le soir ou à minuit, au chant du coq ou le matin ; s'il arrive à l'improviste, il ne faudrait pas qu'il vous trouve endormis. Ce que je vous dis là, je le dis à tous : Veillez !

Marc 13, 33‑37

La parabole du portier porte sur l’attente dans le contexte d’un discours sur la fin des temps. Le chapitre 13 rappelle l’imagerie habituelle du genre apocalyptique : les catastrophes cosmiques se conjuguent à une attente angoissée et provoque un sentiment d’impuissance. Devant ce tableau glauque, la voie sensée réside-t-elle dans l’endormissement de nos facultés pour retrouver une insouciance?

Pourtant, le maître de la maison peut symboliser l’attitude des êtres humains qui choisissent de passer du désespoir, de l’attente passive, à une espérance lucide et active, enracinée au cœur d’un monde pétri de peines, d’incohérences, mais également d’amour, de joie et de solidarité. Ainsi, les personnes passent du sommeil à l’état d’éveil. L’insistance de demeurer éveillé.e évoque alors une convocation à discerner, au sein des profondeurs de notre humanité et du monde, des routes nouvelles d’humanisation. Selon cette approche, le portier peut représenter la divinité qui attend patiemment l’ouverture des personnes. Elles empruntent alors des voies d’un changement radical d’une trajectoire sociale mortifère tant sur le plan individuel que communautaire.

Citation.

La dichotomie veille/sommeil ne présente pas l’image d’une divinité guettant le moindre faux-pas, mais d’une divinité qui se met, d’une certaine manière, en posture d’attente de la réponse humaine. Loin d’être un Dieu qui surveille et condamne, celui-ci remet à l’humanité le projet vivifiant du Règne. Ainsi, nous sommes appelés à construire collectivement ce Règne de paix, d’amour, de pluralisme et d’humanisme. Les diverses communautés humaines sont invitées à s’éloigner de l’endormissement du statu quo et à demeurer éveillées aux chemins inédits de vie. L’attente se définit alors entre ce qui existe déjà et la promesse d’une meilleure vie symbolisée par la fête de Noël.

Patrice Perreault
Granby


Échos de la Parole (2017-2018)
Année B Année A 

Billet d’évangile (2016-2017)
Auvidec Média
Année CAnnée A

Échos de la Parole (2013-2016)
Daniel Cadrin
Année A • Année B • Année C

 

 

Office de catéchèse du Québec

Organisme mandaté par l’Assemblée des évêques catholiques du Québec, l’Office de catéchèse du Québec est une référence et offre des ressources en formation à la vie chrétienne.

Tous droits réservés

Coordonnées

2715, ch. de la Côte-Sainte-Catherine
Montréal (Québec) H3T 1B6
Téléphone 514-735-5751
Télécopieur 514-735-8334
Courriel : ocq@officedecatechese.qc.ca
www.officedecatechese.qc.ca

Inscrivez-vous

Notre liste denvoi vous informe des nouvelles publications et du développement de notre site web.

Inscription