Menu

Bonne nouvelle pour tous!

Matthieu 2, 1-12 : Épiphanie du Seigneur (Année A)

Il est étonnant qu’à Noël les bergers soient les premiers informés de la naissance de Jésus. Ils sont les premiers à venir adorer l’enfant. Il me semble que Dieu aurait pu choisir mieux que ces pauvres hommes dont la réputation était douteuse à l’époque. Pourquoi ont-ils ce privilège d’une première annonce alors que tant de gens plus respectables, plus instruits auraient dû passer avant eux? Des prêtres, par exemple, des lévites, des scribes, des pharisiens? C’est vrai que les bergers étaient déjà debout. Veillant dans la nuit, ils étaient là quand les anges sont passés. Les autres habitants, eux, ils dormaient bien tranquilles, ou ils faisaient peut-être la fête. Au fond c’était bien normal que les anges se portent d’abord vers ceux qui, pécheurs ou pas, étaient là sur le qui vive, prêts à recevoir l’annonce de cette bonne nouvelle : Aujourd’hui vous est né un Sauveur.

On pourrait penser qu’à l’Épiphanie aussi les choses auraient dû se passer autrement. Les Mages étaient des gens de prestige, membres d’une caste sacerdotale, et peut-être même royale, en Perses ou ailleurs en Orient. Ils avaient sans doute un grand équipage. Puis ils avaient de l’or, de l’encens et de la myrrhe. Des gens à la hauteur de notre Seigneur, dirions-nous. Mais voilà, il y a là aussi quelque chose qui cloche : ces messieurs ne sont pas des juifs. Les bergers, eux au moins, ils étaient membres du peuple élu. Or les Mages étaient des étrangers, des païens! N’était-ce pas scandaleux? On comprend l’étonnement des sages d’Israël et du Roi Hérode devant ces visiteurs qui les dérangeaient avec leur question « indiscrète » sur le lieu où devait naître le roi des juifs!

Saint Matthieu a retenu cet événement pour bien montrer, dès le début de son évangile, que la Bonne Nouvelle est offerte à toute l’humanité, qu’elle n’est pas réservée au peuple juif. L’évangéliste montre ainsi son émerveillement comme Paul le fait dans la deuxième lecture : « Frères et sœurs, vous avez appris en quoi consiste la grâce que Dieu m'a donnée pour vous : il m'a fait connaître le mystère du Christ, à savoir que les païens sont associés au même héritage, au même corps, au partage de la même promesse, dans le Christ Jésus »

Cette annonce de la Bonne Nouvelle au monde païen ne rend pas pour autant inutile la première alliance avec le peuple juif. C’est dans la révélation biblique que les prêtres et les scribes apprennent que le Messie va naître à Bethléem. Mais l’Écriture seule ne suffit pas. Il a fallu l’Étoile, comme il a fallu les anges dans la nuit; l’étoile qui, bien plus qu’un corps céleste, suggère l’action de l’Esprit dans le cœur des Mages. D’où la grande joie qu’ils éprouvent à retrouver l’étoile en quittant Jérusalem après leur consultation.

Si les Mages sont les seuls à voir l’étoile, c’est sans doute parce qu’Hérode était trop distrait par le faste de sa cours; c’est peut-être que les prêtres et les scribes étaient trop convaincus d’avoir la vérité pour eux. Tout ce beau monde n’était pas disponible pour la nouveauté que Dieu lui offrait.

Pour discerner une étoile, il faut la nuit. Pour nous laisser instruire par l’Esprit, il faut d’abord reconnaître notre ignorance, laisser les questions monter en nous. Ne pas croire aux seules forces de l’intelligence. Il faut laisser venir en nous la lumière surnaturelle de la foi et nous laisser illuminer par l’Étoile, par le Saint Esprit. Et alors nous pouvons rencontrer l’enfant de Bethléem, le Christ Sauveur et l’adorer en vérité. Et nous voyons qu’Il nous faut aussitôt repartir par un autre chemin, celui de l’Évangile, chemin d’amour véritable, de lumière et de paix.

Jacques Marcotte, op, Québec

Échos de la Parole
Année A  (en cours)
Visuels et extraits

ARCHIVES

Échos de la Parole (2016-2019)
Année A • Année BAnnée C 
Visuels et extraits B C

Échos de la Parole (2013-2016)
Daniel Cadrin
Année A • Année B • Année C

 

 

Office de catéchèse du Québec

Organisme mandaté par l’Assemblée des évêques catholiques du Québec, l’Office de catéchèse du Québec est une référence et offre des ressources en formation à la vie chrétienne.

Tous droits réservés

Coordonnées

2715, ch. de la Côte-Sainte-Catherine
Montréal (Québec) H3T 1B6
Téléphone 514-735-5751
Télécopieur 514-735-8334
Courriel : ocq@officedecatechese.qc.ca
www.officedecatechese.qc.ca

Inscrivez-vous

Notre liste denvoi vous informe des nouvelles publications et du développement de notre site web.

Inscription