Menu

Descendons de la montagne

Matthieu 17, 1-9 : 2e Dimanche du Carême (Année A)

François, notre pasteur, nous rappelle avec insistance de prendre la route pour la mission, d’assumer notre vocation de disciples missionnaires. Nous sommes empêtrés dans une Église cléricale qui est paralysée à cause du manque de ministres ordonnés, comme si les disciples de Jésus n’étaient pas toutes et tous des envoyés de Jésus et comme si les prêtres étaient des intermédiaires essentiels pour accéder au Père! Nous sommes prisonniers de nos propres institutions.

Jésus amène ses disciples sur une haute montagne, lieu de la rencontre avec Dieu. Mais dans l’Évangile, c’est tout le peuple qui a accès à la shékinah, la Présence divine, contrairement à Moïse qui était seul sur la montagne. « Voyant les foules, il monte sur la montagne et s’assoit là. Ses adeptes s’approchent de lui. Il ouvre la bouche et les enseigne. » Jésus est remué à la vue des foules de déshérités qui s’attroupent autour de lui. Sur la montagne, en présence du Père, il proclame la bonne nouvelle à la foule : « Debout, en marche, vous qui êtes à bout de souffle! » (Mt 5, 1 et 13)

Jean vient d’être décapité par Hérode. Peu après, Pierre rabroue Jésus qui leur annonçait ce qui allait se produire à Jérusalem. Il se fait réprimander à son tour : « Pierre, tu n’as pas les pensées de Dieu, tu es un Satan, tu veux me faire trébucher. » (Mt 16, 22-23) Dans le récit de la transfiguration, Jésus amène les trois disciples, Pierre, Jacques et Jean, sur la montagne et ils sont enveloppés par cette Présence mystérieuse en compagnie de Moïse, le libérateur d’Israël et Élie, furieux et découragé parce que poursuivi par le roi qui veut le tuer. Le disciple est envoyé comme un agneau au milieu des loups; il ne doit pas s’attendre à autre chose que la persécution. Assumer de suivre Jésus, c’est se mettre dans le trouble. La montagne, c’est le lieu de la Rencontre; on y trouve Souffle et courage pour aussitôt redescendre vers les foules : « tous ceux et celles qui ont mal, oppressés par des maladies variées et des douleurs, démoniaques, lunatiques, paralytiques. » (4, 24).

À la toute fin de l’évangile de Matthieu, Jésus, sur une haute montagne de Galilée, nous envoie immerger toutes les nations dans le Souffle sacré et faire des disciples. La shékinah, la Présence divine, est sur nous jusqu’à la fin des temps. Les disciples sont sans cesse invités à redescendre : « Va, retourne d’où tu viens. (1Rois 19,15) Trouve-toi des remplaçants. Après toi, ce ne sera pas la fin du monde. Ma parole continuera d’être semée. » Redescendons de la montagne et assumons notre mission de disciples envoyés avec espoir et détermination.

Claude Lacaille, p.m.é.

Échos de la Parole
Année A  (en cours)
Visuels et extraits

ARCHIVES

Échos de la Parole (2016-2019)
Année A • Année BAnnée C 
Visuels et extraits B C

Échos de la Parole (2013-2016)
Daniel Cadrin
Année A • Année B • Année C

 

 

Office de catéchèse du Québec

Organisme mandaté par l’Assemblée des évêques catholiques du Québec, l’Office de catéchèse du Québec est une référence et offre des ressources en formation à la vie chrétienne.

Tous droits réservés

Coordonnées

2715, ch. de la Côte-Sainte-Catherine
Montréal (Québec) H3T 1B6
Téléphone 514-735-5751
Télécopieur 514-735-8334
Courriel : ocq@officedecatechese.qc.ca
www.officedecatechese.qc.ca

Inscrivez-vous

Notre liste denvoi vous informe des nouvelles publications et du développement de notre site web.

Inscription