Menu

Les tentations de Jésus

Matthieu 4, 1-11 : 1er Dimanche du Carême (Année A)

Depuis qu’il a reçu le baptême des mains de son cousin Jean, Jésus sait qu’il est l’élu de Dieu, son Fils, c’est-à-dire, dans le langage biblique, le Messie, l’envoyé de Dieu pour réaliser son projet de salut (Mc 1, 11). Mais quelle sorte de Messie sera-t-il ? Comment va-t-il réaliser sa mission ? Après son baptême, Jésus se retire 40 jours au désert pour réfléchir à sa mission et s’y préparer.

Vient ensuite le moment de se décider, de choisir ses priorités, alors qu’il sera tenté par le diable, l’esprit du mal. Les évangiles nous présentent trois tentations ou épreuves auxquelles Jésus est soumis, mais en réalité, les trois visent le même but : détourner Jésus de sa mission telle que son Père désire qu’il l’accomplisse.

La première épreuve se réfère à la possibilité de changer des pierres en pains pour satisfaire sa propre faim et celle des autres. C’est le symbole de la prospérité matérielle obtenue au moyen de solutions faciles et rapides. Jésus va-t-il être l’envoyé de Dieu qui règle comme par magie les problèmes des gens, en particulier dans l’ordre socio-économique ? Non, car « l’homme ne vit pas seulement de pain ». Jésus n’est pas indifférent aux nécessités matérielles de son peuple, mais il reconnaît, d’une part, que ce ne sont pas  ses besoins les plus profonds et que, d’autre part,  l’objet principal de sa mission n’est pas de pourvoir à ces nécessités. Sa voie va être celle de l’ouverture à la parole de Dieu qui se révèle à l’être humain lorsque celui-ci se met à l’écoute de son intériorité. C’est cette voie que Jésus va enseigner à ceux qui vont se mettre à sa suite.

La deuxième tentation - se jeter en bas du pinacle du Temple - est celle du prestige obtenu grâce au spectaculaire gratuit qui attire l’attention, surtout dans le domaine religieux. Le diable invite Jésus à se servir de Dieu, à faire des folies qui vont obliger celui-ci à réaliser des interventions extraordinaires pour désigner et protéger son envoyé. « Tu ne mettras pas à l’épreuve le Seigneur ton Dieu », rétorque Jésus. Sa voie va être celle de l’humilité, dans la ligne du Serviteur souffrant annoncé par Isaïe, qui se fait solidaire des pauvres.

La troisième tentation est celle du pouvoir politique obtenu en se soumettant aux règles du jeu d’un prétendu souverain du monde. « C’est le Seigneur ton Dieu que tu adoreras, à lui seul tu rendras un culte », proclame Jésus. Sa voie va être celle de l’obéissance à Dieu, qui va le conduire à donner sa vie pour nous, afin de nous rapprocher de Dieu, son Père, et de créer des relations de communion entre nous.

En ce début de Carême, cet épisode des tentations de Jésus nous invite à réviser nos priorités pour découvrir dans quelle mesure elles sont conformes à celles qu’a choisies le Seigneur avant de commencer sa vie publique.

Claude Dubois, p.m.é.

Échos de la Parole
Année A  (en cours)
Visuels et extraits

ARCHIVES

Échos de la Parole (2016-2019)
Année A • Année BAnnée C 
Visuels et extraits B C

Échos de la Parole (2013-2016)
Daniel Cadrin
Année A • Année B • Année C

 

 

Office de catéchèse du Québec

Organisme mandaté par l’Assemblée des évêques catholiques du Québec, l’Office de catéchèse du Québec est une référence et offre des ressources en formation à la vie chrétienne.

Tous droits réservés

Coordonnées

2715, ch. de la Côte-Sainte-Catherine
Montréal (Québec) H3T 1B6
Téléphone 514-735-5751
Télécopieur 514-735-8334
Courriel : ocq@officedecatechese.qc.ca
www.officedecatechese.qc.ca

Inscrivez-vous

Notre liste denvoi vous informe des nouvelles publications et du développement de notre site web.

Inscription