Menu

Douter… pour être à la bonne Heure!

Matthieu 24, 37-44 : 1er Dimanche de l’Avent (Année A)

Après avoir quitté le Temple et prédit sa destruction, Jésus gravit le Mont des Oliviers. Ses disciples l’interrogent sur la fin du monde. Jésus, réaliste, énumère catastrophes et conflits qui alimentent alors la peur. Pour lui, ce n’est pas la fin du monde, c’est le signe qu’une force de vie travaille aux entrailles de l’univers. Douleurs d’enfantement! Il met ses disciples en garde contre prophètes de malheur, abuseurs de naïveté, vautours profiteurs de décombres. Il les ouvre à une dimension plus large que leur horizon, leur rappelle que la Parole de Dieu tient bon depuis l’origine. Il ne parle pas de la venue de la fin du monde mais de sa venue à lui au quotidien de l’histoire.

Sa venue est toujours neuve comme fleur au printemps ou naissance d’enfant. Ses disciples risquent, avec le temps, de s’habituer, de s’assoupir, de le méconnaitre quand il frappe à leurs portes sous des traits pauvrement humains ! Chaque époque peut ainsi reproduire, dans des circonstances semblables, les conduites des anciens, rappelle Jésus. Ne se doutant de rien, des disciples s’engluent dans la consommation, sont pris par l’activisme ou enfermés dans des abris sans l‘humble veilleuse annonceuse d’une présence. Faudrait bien un petit coin dans leur demeure quand, toujours Vivant, Jésus demande à naître chez eux! Faudrait bien des veilleurs de nuit pour entendre la neuve chanson des messagers. Chanson de l’Heure!

Jésus sonne l’alarme certes; mais il enseigne aussi, par le mythique personnage Noé, quelle sagesse active peut préserver l’univers d’une destruction redoutée. Il invite les siens à ne pas se laisser engloutir, sans s’en rendre compte, dans une mer de consommation, sourds aux S.O.S des sentinelles, ouatés d’indifférence tranquille. Désireux de voguer avec eux au gré des flots, il fait appel à l’audace d’inventer, en mémorial de Noé, d’autres ‘arches’, espaces de communion avec Dieu, avec soi-même, entre les humains, avec la nature. Lieux, comme il en existe heureusement déjà, où sont rassemblés des êtres vivants, mâles et femelles, purs et impurs, pour vivre résolument les relations de base qui assurent un avenir durable. Qu’on y rencontre des personnes, qui, loin d’être prises par le travail, réservent un coin du cœur pour la relation conviviale. Qu’on y trouve des maîtres de domaine chez qui on peut se présenter sans devoir défoncer un mur de protection, sans éprouver le sentiment de voler du temps. Ainsi se présente le Vivant, mendiant aujourd’hui de Pain, de Parole, de Place ou de Parcours!

L’évangile du jour relaie l’appel urgent d’ajuster nos cœurs sur l’Heure d’Aimer, l’Heure de Dieu. C’est plein d’espérance Noël! Car, sous nos traits de fragilité, Jésus peut trouver asile pour habiter avec nous. Mais ce n’est pas que romantique Noël! Pourquoi la mangeoire? - Il n’y avait pas de place ailleurs! Et la présence des bergers? -Veilleurs de nuit, ils demeuraient aux aguets!

« Bienvenue dans ma demeure » à Celui qui vient à toute seconde de l’Heure d’aimer!

Rita Gagné, ursuline

Échos de la Parole
Année A  (en cours)
Visuels et extraits

ARCHIVES

Échos de la Parole (2016-2019)
Année A • Année BAnnée C 
Visuels et extraits B C

Échos de la Parole (2013-2016)
Daniel Cadrin
Année A • Année B • Année C

 

 

Office de catéchèse du Québec

Organisme mandaté par l’Assemblée des évêques catholiques du Québec, l’Office de catéchèse du Québec est une référence et offre des ressources en formation à la vie chrétienne.

Tous droits réservés

Coordonnées

2715, ch. de la Côte-Sainte-Catherine
Montréal (Québec) H3T 1B6
Téléphone 514-735-5751
Télécopieur 514-735-8334
Courriel : ocq@officedecatechese.qc.ca
www.officedecatechese.qc.ca

Inscrivez-vous

Notre liste denvoi vous informe des nouvelles publications et du développement de notre site web.

Inscription