logoLongQuestions spirituelles

Questions spirituelles

De la place pour patiner

Amateur de hockey, j’ai suivi quelques parties des séries éliminatoires pour la coupe Stanley. Un de ces soirs, assis avec mon confrère et ami Gérald devant sa TV « grand format », il m’est passé une réflexion que je veux vous partager. C'est la suivante : aimer quelqu'un, quelqu'une, c'est lui donner au dedans de soi de la place pour patiner. Peut- être que les anciens joueurs de hockey, les partisans et les partisanes des Canadiens comprendront mieux...

Hé oui, on voit comment ceux qui évoluent sur la glace sont contents lorsqu'ils peuvent s'en donner à coeur joie. Comment ils mettent en action toutes leurs ressources, vont au delà d'eux-mêmes. Comment ils effectuent toutes sortes d'acrobaties, de pirouettes, de culbutes, de mouvements tous plus dégagés les uns que les autres. Et l'athlète est d'autant plus heureux que le gérant lui donne plus de glace, selon une expression du milieu.

Quelqu'un sentira que je l'aime s'il sait qu'il peut patiner librement sur ma patinoire, en toute confiance. Sachant qu'il est accepté. Reconnu pour ce qu'il est. Sûr de ne pas être condamné à la moindre pirouette plus ou moins orthodoxe qu'il fera. S'il peut se confier à son aise sans craindre d'être jugé, catalogué, étiqueté. S'il sent que je suis patient, et patient même s'il ne compte pas de buts. Quelle magnifique dimension de l'amour!

N'est-ce pas ce que fait la maman avec son enfant? Voyez comment se conduit un père, une mère, envers son grand adolescent, sa grande fille. Fils et filles ont besoin de beaucoup de glace pour patiner à un certain âge de leur vie, je dirais même, à tous les âges. Autrement, ils ne pourraient ni grandir, ni se développer, ni s'habituer à tendre à un au delà d'eux-mêmes.

Et que penser du Seigneur! Si nous avons bien compris son jeu, nous avons saisi qu'il nous veut libres, pleins de vie, confiants, ardents à aller au bout de nous -mêmes. Il ne siffle pas à la moindre incartade. Il ferme souvent les yeux quand nous passons un peu trop vite la ligne bleue. Il nous donne de la glace sur sa patinoire. Il nous aime.

Voyez comment il peut nous passer toutes sortes de réflexions dans la tête ……quand on réfléchit …..même durant une partie de hockey !

† Mgr Jean-Guy Hamelin
évêque émérite à Rouyn Noranda

Partager sur Facebook

 

 

 

 

joueur de hockey

photo ©Deposit photos

Questions spirituelles

Comme un arbre qui étend ses racines vers le courant…
Gaétane Guillemette, ndps

Rencontrer l'autre: une expérience spirituelle
Guy St-Michel

Porteuses et porteurs de Dieu

Le discours du pape François à Assise

Hommage à Jacques Grand'Maison

Le travail, un boulot ou une vocation?
Marie Edith Roy

Reprendre son SOUFFLE
Danielle Dugas

Transmettre quoi?
Dominique Boisvert

Jeûner… pour se mettre en appétit!
Véronique Lang

J’étais un étranger et vous m’avez accueilli. Mt 25,35
Pierre Blanchard

De la place pour patiner
Jean-Guy Hamelin

Pâques, fête de l'espérance vivante
Pierre Morissette

Le troisième jour…
Gérard Laverdure

Découvrir le Cantique des cantiques
Sébastien Doane

Le signe de contradiction
Jonathan Guilbault

La famille, « terre d’enracinement »
et « rampe de lancement »…

Mgr Yvon Joseph Moreau

Faire l’expérience de la nature
Sébastien Doane

La mystique de l'autre
Mgr Yvon Joseph Moreau

Le Temps pascal, une invitation à célébrer et à vivre Pâques au quotidien !
Suzanne Desrochers

Et puis après?
Jean-Guy Hamelin

Ne pas sacrifier notre souplesse spirituelle
Jonathan Guilbault

Vivre ensemble, tout un défi!
Élisabeth Garant

Un antidote contre la tristesse
par Pierre Charland

Une posture d'itinérance
par Suzanne Desrochers


 

(Version imprimable)
Office de catéchèse du Québec
2715, chemin de la Côte-Sainte-Catherine,
Montréal (Qc) H3T 1B6
Téléphone 514-735-5751
Télécopieur 514-735-8334

www.officedecatechese.qc.ca