logoLongQuestions spirituelles

Questions spirituelles

Le 3e jour… (Histoire vécue)

Mon fils Philippe est décédé le samedi après-midi, 11 août 2007, un peu avant 15h, à l’hôpital Notre-Dame, par une belle journée ensoleillée. Mort « crucifié » au cancer des os après s’être émietté pendant près d’un an. Nous étions brisés de douleur par sa perte. Sa mère pouvait dire : « Voyez s’il est une douleur semblable à la mienne » avec tant de mères sur toute la terre. C’était l’heure des ténèbres. Nous avions tellement prié pour lui et espéré …

Le lundi suivant, 3e jour après sa mort, nous nous sommes réunis pour décider des préparatifs de ses funérailles. J’ai eu peine à entrer dans la maison et je suis allé droit à sa chambre et j’ai pleuré sur son lit de douleur, tout creusé par son corps, comme pour l’y retrouver. Mais il n’était plus là. Je suis sorti dehors où les enfants et Louise, sa mère, m’attendaient autour de la table de jardin. Elle leur lisait des extraits de son livret de baptême dont la prière que j’avais fait pour lui. Elle m’a dit : « viens t’asseoir! » Elle n’avait déjà plus son visage de douleur mortelle. Il se passait quelque chose… Elle a pris le cahier de Philippe * et s’est mise à lire des extraits sur notre désir de cet enfant, sur sa venue et sur les joies qu’il nous a apportées . Puis elle dit : « nous allons planter un arbre sur le terrain, un beau cerisier. Ses fleurs sont belles et sentent bon, comme Philippe.»

Ça ne s’est pas arrêté là. Le soir, assis sur mon balcon en ville, j’étais rempli de joie et de force à l’intérieur. Le lendemain, un refrain s’est installé en moi et m’a soulevé pendant un mois : « Vous le verrez en Galilée au jour où il fait bon. Vous le verrez en Galilée, il est ressuscité. Cherche pas parmi les morts, cherche le chez les vivants, car il a vaincu la mort, il est toujours vivant! » La Galilée, pays de la vie de tous les jours, simple, ordinaire, rude, mais rempli de signes… À chacun sa Galilée.

Quelques mois plus tard, son frère cadet et meilleur ami, Simon, toujours bouleversé et révolté par sa mort, a vécu un événement intérieur qui l’a retourné. En pleine nuit, alors qu’il ne dormait pas, il a perçu en lui une lumière intense qui s’approchait de lui. Il a ouvert les yeux. Rien. Refermant les yeux, la lumière, semblable au soleil, se rapprochait toujours, dégageant une grande paix, beaucoup de chaleur et d’amour. Alors Simon réalise que c’est Philippe. Il dit : « Je cherche mes mots papa… mais c’était son énergie, sa « Présence », il était comme en concentré, plus lui-même qu’avant sur terre. C’était tellement réel que je ne peux en douter. Je sais désormais qu’il est bien vivant et pleinement heureux, qu’il sait où je suis et qu’il va toujours m’aimer et me supporter le reste de ma vie. Moi aussi je m’en vais par là! » Simon a retrouvé sens et espoir à sa vie. La vie qui jaillit de la mort.

Peu de temps après, à la messe dominicale à la paroisse St-Pierre-Apôtre, voici ce que disait la dernière ligne du chant de sortie: « Nos corps de misère seront transformés en Lui en corps de lumière »… Je reviens à la maison en pleurant et partage cela avec mon fils Simon. « Telle est notre foi en la résurrection de Jésus, Simon. Il nous libère de la mort et nous rend semblable à Lui. C’est ce qui est arrivé à Philippe et ce qui nous arrivera. »

Gérard Laverdure
26 février 2015

Texte de départ, 17 août 2007
• Cahier manuscrit comprenant des événements de sa vie, depuis avant sa naissance jusqu’à 11 ans, et nos commentaires.

Une partie de ce texte a été publié dans Sentiers de foi en 2014.

 

Partager sur Facebook

 

 

 

 

Coucher soleil

photo © Josée Richard

Questions spirituelles

Comme un arbre qui étend ses racines vers le courant…
Gaétane Guillemette, ndps

Rencontrer l'autre: une expérience spirituelle
Guy St-Michel

Porteuses et porteurs de Dieu

Le discours du pape François à Assise

Hommage à Jacques Grand'Maison

Le travail, un boulot ou une vocation?
Marie Edith Roy

Reprendre son SOUFFLE
Danielle Dugas

Transmettre quoi?
Dominique Boisvert

Jeûner… pour se mettre en appétit!
Véronique Lang

J’étais un étranger et vous m’avez accueilli. Mt 25,35
Pierre Blanchard

De la place pour patiner
Jean-Guy Hamelin

Pâques, fête de l'espérance vivante
Pierre Morissette

Le troisième jour…
Gérard Laverdure

Découvrir le Cantique des cantiques
Sébastien Doane

Le signe de contradiction
Jonathan Guilbault

La famille, « terre d’enracinement »
et « rampe de lancement »…

Mgr Yvon Joseph Moreau

Faire l’expérience de la nature
Sébastien Doane

La mystique de l'autre
Mgr Yvon Joseph Moreau

Le Temps pascal, une invitation à célébrer et à vivre Pâques au quotidien !
Suzanne Desrochers

Et puis après?
Jean-Guy Hamelin

Ne pas sacrifier notre souplesse spirituelle
Jonathan Guilbault

Vivre ensemble, tout un défi!
Élisabeth Garant

Un antidote contre la tristesse
par Pierre Charland

Une posture d'itinérance
par Suzanne Desrochers


 

(Version imprimable)
Office de catéchèse du Québec
2715, chemin de la Côte-Sainte-Catherine,
Montréal (Qc) H3T 1B6
Téléphone 514-735-5751
Télécopieur 514-735-8334

www.officedecatechese.qc.ca