logoLong Evangile

3e Dimanche de l'Avent

Jean, le Baptiste
À la fois le plus grand… et le plus petit

Jésus fait l’éloge de Jean, le Baptiste, emprisonné par Hérode Antipas qui, éventuellement, le fera décapiter. Pourquoi donc cet éloge ?

Jean est, par son père, Zacharie, et par sa mère, Élisabeth, de descendance sacerdotale. Or, les prêtres étaient étroitement liés au Temple de Jérusalem, où ils devaient, à tour de rôle, officier aux cérémonies cultuelles, entre autres, celle des offrandes sacrificielles. Mais Jean, outré par les nombreux scandales commis dans ce lieu sacré, choisit plutôt de s’en retirer. Se tenant à l’écart, il interpelle alors les gens au passage, les exhortant à la conversion. Et pour lui, la conversion doit essentiellement se traduire par une conduite respectueuse de la justice humaine, d’abord et avant tout. Aussi invite-t-il ces gens à manifester ouvertement leur conversion, à se laver d’un passé entaché de fautes, en posant le geste symbolique de la plongée dans l’eau.

En fait, ce que Jean crie à tue-tête, c’est qu’une pratique religieuse qui n’est pas précédée d’une vie imprégnée d’amour du prochain, de partage équitable et de respect de tous les êtres humains est une pratique vide, voire injurieuse envers Dieu. Injurieuse, parce qu’elle laisse entendre que l’on peut s’en tirer avec une enfilade de prières, avec une multiplication de liturgies, au détriment de la charité élémentaire à l’égard du prochain.

En fait, la prédication de Jean s’inscrit directement dans la foulée de celle des prophètes du Premier Testament, ces grands défenseurs du vrai Dieu, qui dénonçaient avec véhémence, en son nom, les fausses sécurités nourries par ces assidus du Temple qui s’adonnaient à ce genre de pratiques; dénonciation éloquemment proférée par Isaïe : « Les holocaustes, la graisse des veaux… le sang des taureaux, des agneaux et des boucs, je n’en veux plus (…) Vous avez beau multiplier les prières, je n’écoute pas (…) Vos mains sont pleines de sang… Pratiquez la justice… faites le droit à l’orphelin… défendez la veuve… accueillez l’étranger » note. Voilà des propos que non seulement la prédication de Jean endossait pleinement, mais également celle de Jésus, comme en font foi ses célèbres paroles qu’il suffit simplement d’évoquer : « J’avais faim…; j’étais malade… : j’étais en prison… »

Or, Jésus louange Jean au point de le déclarer le plus grand parmi tous ceux nés d’une femme. Ce qui signifie que Jésus approuve entièrement les propos de Jean, certes, mais aussi sa décision de se retirer du Temple. Ce que nous disent, en réalité, Jean et Jésus, c’est que, s’il fallait choisir entre une pratique religieuse et une pratique de justice humaine, il faudrait donner préséance à la deuxième, car c’est celle-là qui permet d’entrer dans le Royaume. « Venez les bénis de mon Père et recevez en partage le Royaume qui a été préparé pour vous ». Bien sûr, il demeurera toujours très louable de célébrer une vie de justice humaine dans une pratique religieuse; dans la mesure, cependant, où cette dernière est vraiment signifiante et qu’elles reflètent le quotidien de ses participants.
Mais paradoxalement, Jésus ajoute que « le plus petit dans le Royaume des cieux est plus grand que Jean ». Une parole embêtante… qui n’en est toutefois pas une destinée à rabaisser le Baptiste. Une parole qu’il faut plutôt comprendre à la lumière du langage sémitique qui aimait utiliser les contrastes, ce dont Jésus se fait ici l’écho, mais qu’on ne saurait nécessairement prendre au pied de la lettre. Jésus ne rabaisse aucunement Jean; il dit simplement que quiconque parmi les gens ordinaires, les plus petits de ce monde – vous, moi –, qui accueille le Royaume de Dieu, c’est-à-dire, qui accepte de vivre à manière dont Jésus a vécu lui-même, soit dans le respect de la justice, voilà qui est le plus grand aux yeux de Dieu.

Note
Is 1,11-17.
Dans la même veine : Os 6,8; Am 5,21-24.     

Odette Mainville, professeure honoraire retraitée de la Faculté de théologie et de sciences des religions de l’Université de Montréal.
Auvidec Média : http://auvidec.ca/

 

Billet d'Évangile

Année A 2016-2017

18 juin
Dimanche du Saint Sacrement
Le pain qui fait vivre
Jacques Gauthier

11 juin
Dimanche de la Très Sainte Trinité
Qui sommes-nous pour être si follement aimés?
Rita Gagné

4 juin
Dimanche de la Pentecôte
La Pentecôte
David Fines

28 mai
7e dimanche de Pâques
Kairos
Marc Dumas

21 mai
6e dimanche de Pâques
Entrer dans la vie véritable demande se disposer à recevoir le travail de l’Esprit en nous
Jean-Luc Fabre

14 mai
5e dimanche de Pâques
En communion intime avec Celui qui est Chemin, Vérité, Vie
Lorraine Caza

7 mai
4e dimanche de Pâques
Écouter ou non la voix du berger
André Myre

30 avril
3e dimanche de Pâques
Notre cœur n’est-il pas tout brûlant ?
Jacques Marcotte

23 avril
2e dimanche de Pâques
Dimanche de la Miséricorde;
Jean-Luc Fabre

16 avril
Dimanche de Pâques
Méditation de Pâques 
Jean Porret

9 avril
Dimanche des rameaux
L’entre-deux qui fait toute la différence
Étienne Pouliot

2 avril
5e Dimanche du Carême
Jésus à l’enterrement de Lazare
Antoine Paris

26 mars
4e Dimanche du Carême
L'aveugle-né
Odette Mainville

19 mars
3e Dimanche du Carême
Accueillir l’étranger
René Laprise

12 mars
2e Dimanche du Carême
Descendons de la montagne
Claude Lacaille

5 mars
1er Dimanche du Carême
Les tentations de Jésus
Claude Dubois

26 février
8e Dimanche du temps ordinaire
Cherchez d’abord le royaume de Dieu
Jacques Gauthier

19 février
7e Dimanche du temps ordinaire
« Nés pour aimer»?
Rita Gagné

12 février
6e Dimanche du temps ordinaire
C’est juste une question de justice
David Fines

5 février
5e Dimanche du temps ordinaire
Être sel et lumière !
Marc Dumas

29 janvier
4e Dimanche du temps ordinaire
Heureux…
Mgr Bertrand Blanchet

22 janvier
3e Dimanche du temps ordinaire
Galilée des nations
Lorraine Caza

15 janvier
2e Dimanche du temps ordinaire
Le lendemain, il voit Jésus venir à lui et dit : Voici l’agneau qui enlève le pêché du monde
Jean Porret

8 janvier
Dimanche de l'L’Épiphanie du Seigneur
Bonne nouvelle pour tous!
Jacques Marcotte

1 janvier
Dimanche de la Sainte Famille
L’Enfant qui nous enfante
Étienne Pouliot

25 décembre 
Dimanche de la Nativité du Seigneur
Le sens de Noël selon la vie de cinq femmes
André Myre

18 décembre 
4e dimanche de l'Avent
Une attente remplie d’espérance
René Laprise

11 décembre 
3e dimanche de l'Avent
Jean, le Baptiste
À la fois le plus grand… et le plus petit

Odette Mainville


2e dimanche de l'Avent
Attente…
André Vincent

24 novembre 2016
1er dimanche de l'Avent
Douter… pour être à la bonne Heure!
Rita Gagné

Collaboration : Auvidec Média

ARCHIVES

Billet d'Évangile

Année C
(Textes à partir du 1er dimanche du carême)

Échos de la Parole

Textes de Daniel Cadrin (2013-2016)

 

Partager sur Facebook

 

(Version imprimable)
Office de catéchèse du Québec
2715, chemin de la Côte-Sainte-Catherine,
Montréal (Qc) H3T 1B6
Téléphone 514-735-5751
Télécopieur 514-735-8334

www.officedecatechese.qc.ca