Menu

 

L’objectif fondamental d’une démarche catéchuménale, c’est quoi?

Départ ou arrivée?

(photo © Depositphotos, modification: Josée Richard)

Un principe de base dans le champ de l’éducation à la foi est que toute catéchèse devrait s’inspirer du modèle catéchuménal. Or, un des éléments constitutifs de ce modèle consiste à prendre le temps qu’il faut pour préparer les adultes qui cheminent à ne pas précipiter les choses. Toutefois, une question se pose : nous prenons le temps nécessaire pour préparer ces adultes… mais les préparer à quoi, au juste?

Même si, concrètement, les catéchumènes et les confirmands demandent généralement de recevoir un ou des sacrements, il importe de garder en tête que la réception de ces derniers ne constitue qu’une étape sur la route : elle ne clôt donc pas la démarche catéchuménale. Le RICA indique d’ailleurs qu’après la réception des sacrements s’ouvre le temps de la mystagogie et du néophytat.

En fait, tout le modèle catéchuménal a été conçu en vue d’un objectif : la conversion à Jésus Christ. Les catéchètes et/ou accompagnateurs, accompagnatrices que nous sommes ne devraient jamais perdre cela de vue, me semble-t-il. Même s’il est vrai que la conversion est une grâce qui vient de Dieu, nous avons un rôle essentiel à y jouer : nous sommes des instruments appelés à faciliter cette rencontre du Christ chez le candidat qui chemine.

Il arrive que nous entendions des intervenants pastoraux exprimer cette réflexion en parlant de leurs candidats, quand ces derniers arrivent en fin de parcours : « L’important, c’est qu’ils repartent avec quelque chose. » Je dois avouer que cette phrase m’a toujours laissé songeur. Exprime-t-elle suffisamment cette conversion à la personne de Jésus Christ qui devrait constituer l’horizon de toute démarche catéchuménale? Serait-elle une manière de nous encourager devant le constat que nos nouveaux baptisés ou confirmés disparaissent souvent sitôt leurs sacrements reçus?

En fixant la conversion à Jésus Christ comme objectif ultime d’une démarche catéchuménale, il devient plus aisé de faire ressortir la place qu’y occupe la réception des sacrements : « Les néophytes acquièrent une intelligence plus complète et plus fructueuse des mystères grâce, avant tout, à l’expérience des sacrements reçus et à la catéchèse qui l’accompagne » (RICA, no 237). Par la grâce qui leur vient des sacrements, les néophytes reçoivent donc une impulsion et une lumière nouvelles qui leur permettent d’avancer dans leur chemin de conversion, vers cette configuration totale au Christ à laquelle ils sont ultimement appelés comme chrétiens. En principe, une personne qui a fait l’expérience bouleversante et transformante du Christ dans son parcours catéchuménal ne disparaît pas si facilement du paysage, une fois les sacrements reçus… Tout l’enjeu se trouve donc là : prépare-t-on nos candidats à rencontrer le Christ ou les prépare-t-on plutôt à recevoir « seulement » des sacrements?

Néanmoins, il est vrai que la conversion constitue le travail de toute une vie. À ce titre, le temps requis dans une démarche catéchuménale peut être appréhendé comme une préfiguration à cette transformation intérieure qui se déploie graduellement dans l’ensemble de notre vie chrétienne. Une catéchumène, dont j’ai été l’accompagnateur il y a quelques années, continue de m’appeler à l’occasion afin de me partager ses interrogations et ses découvertes : une lecture spirituelle qui l’a nourrie, un questionnement quant à certaines décisions qu’elle veut prendre afin de vivre de manière plus cohérente avec sa foi, une période de sécheresse qu’elle traverse dans sa vie de prière, une retraite dans un monastère qui l’a enchantée, etc. La réception des sacrements n’a donc pas été pour elle un point d’arrivée, mais plutôt un point de départ pour aller plus loin. Car il y a toujours place pour être plus conforme à la personne de Jésus Christ, que l’on soit catéchumène, néophyte ou chrétien engagé de longue date.

Lamphone Phonevilay
adjoint à la directrice de l’Office de l’éducation à la foi pour le catéchuménat
diocèse de Montréal


Rituel de l’initiation chrétienne des adultes (RICA).

 

Office de catéchèse du Québec

Organisme mandaté par l’Assemblée des évêques catholiques du Québec, l’Office de catéchèse du Québec est une référence et offre des ressources en formation à la vie chrétienne.

Tous droits réservés

Coordonnées

2715, ch. de la Côte-Sainte-Catherine
Montréal (Québec) H3T 1B6
Téléphone 514-735-5751
Télécopieur 514-735-8334
Courriel : ocq@officedecatechese.qc.ca
www.officedecatechese.qc.ca

Inscrivez-vous

Notre liste denvoi vous informe des nouvelles publications et du développement de notre site web.

Inscription