Menu

 

La soif spirituelle des catéchumènes d’aujourd’hui

Matin de Pâques

(photo © Garon Piceli (pexels.com))

Une des choses qui me frappent le plus chez les catéchumènes qui se présentent à la porte de nos églises aujourd’hui, c’est leur réceptivité, leur intérêt et même leur engouement pour tout ce qui touche à la vie spirituelle. À partir de cette observation, je me permets de donner à mes catéchumènes, le moment venu, une véritable formation de base à la vie contemplative, adaptée à leur niveau. Avec un de mes catéchumènes, nous faisons même ensemble vingt minutes d’oraison au début de chacune de nos rencontres, à sa propre demande. Avec un autre, nous avons récemment prié ensemble deux dizaines de chapelet à la fin d’une rencontre, après quoi il m’a dit : « Pourquoi arrêtons-nous? J’aurais aimé prier les cinq dizaines au complet… Je me sens bien quand on prie... »

Cet attrait pour la vie spirituelle provient peut-être du fait que les jeunes adultes d’aujourd’hui vivent dans un monde marqué notamment par le matérialisme, le consumérisme, la performance, et où tout évolue à un rythme accéléré. Aussi, des réalités telles que la dépression, l’anxiété, l’angoisse ou le burnout ne sont pas étrangères à beaucoup de nos jeunes adultes, soit parce qu’ils ont eux-mêmes vécu de tels épisodes, soit parce qu’ils connaissent des gens autour d’eux qui les ont vécus. Dans un tel contexte, les jeunes adultes d’aujourd’hui se sentent souvent attirés par toute proposition de sens qui peut les aider à maintenir un équilibre intérieur.

Ultimement, derrière toute demande de baptême se profile une quête et un désir de Dieu. Dans cette optique, l’intérêt pour la vie spirituelle de la jeune génération actuelle peut constituer une chance pour la foi chrétienne. Chaque génération ayant son profil et ses caractéristiques propres, le fait d’être attentif à la soif spirituelle des catéchumènes d’aujourd’hui m’apparaît primordial lorsqu’on œuvre en pastorale.

Une manière d’être attentif à cette soif spirituelle peut être d’ajuster les catéchèses que nous leur donnons. Par exemple, lorsque je parle des sacrements à mes catéchumènes, j’essaie de leur en parler non seulement en faisant ressortir leur dimension de signe, de rite de passage ou de mémorial, mais aussi de miser sur leur place dans l’organisme plus général de la vie spirituelle. Et cette approche semble porter fruit. En abordant les sacrements non seulement comme des réalités symboliques mais comme des signes efficaces qui confèrent la grâce divine, j’ai remarqué que cela avait pour effet non seulement de faire croître chez mes catéchumènes un vif désir intérieur, mais aussi de favoriser une plus grande persévérance dans la foi une fois baptisés et confirmés. Autrement dit, en saisissant et en faisant l’expérience que les sacrements leur apportent réellement « quelque chose », qu’ils aident vraiment au déploiement de leur vie intérieure, les catéchumènes en arrivent à les désirer et à y tenir davantage. J’ai remarqué que les catéchumènes que j’ai préparés dans une telle approche continuaient naturellement à participer à l’Eucharistie par eux-mêmes, une fois leur cheminement terminé; certains font même partie d’un groupe en Église où ils peuvent approfondir leur foi et d’autres sont devenus des bénévoles très impliqués dans leur paroisse.

Mon expérience me laisse penser que de prendre au sérieux la soif spirituelle des catéchumènes d’aujourd’hui dans nos pratiques catéchétiques peut constituer une réelle voie d’avenir pour l’Église. Donner des outils pour permettre à nos catéchumènes d’approfondir leur vie spirituelle semble aussi garantir une plus grande persévérance dans la foi, une fois la démarche catéchuménale terminée.

Lamphone Phonevilay
Adjoint à la directrice de l'Office de l'éducation à la foi pour le catéchuménat
Diocèse de Montréal

 

Office de catéchèse du Québec

Organisme mandaté par l’Assemblée des évêques catholiques du Québec, l’Office de catéchèse du Québec est une référence et offre des ressources en formation à la vie chrétienne.

Tous droits réservés

Coordonnées

2715, ch. de la Côte-Sainte-Catherine
Montréal (Québec) H3T 1B6
Téléphone 514-735-5751
Télécopieur 514-735-8334
Courriel : ocq@officedecatechese.qc.ca
www.officedecatechese.qc.ca

Inscrivez-vous

Notre liste denvoi vous informe des nouvelles publications et du développement de notre site web.

Inscription