Menu

 

Découvrir le Cantique des cantiques

Le Cantique des cantiques

Le Cantique des Cantiques IV (détail). Marc Chagall, 1958. Huile sur papier marouflé sur toile. Musée national Marc Chagall.

Deux interprétations majeures sont souvent proposées quand il s’agit d’interpréter ce livre qui ne mentionne jamais le nom de Dieu.

L’interprétation littérale

Le Cantique célèbre la découverte de l’amour et de la sexualité entre un homme et une femme. Il exalte les beautés physiques de l’être aimé ainsi que la sensualité de la relation entre les amoureux. Par exemple, le texte commence ainsi : « Qu’il me baise des baisers de sa bouche! Car tes baisers sont meilleurs que le vin » (1, 2). Le mot hébreu traduit par « baisers », signifie l’amour physique et évoque des actes d’amour : baisers, caresses et actes sexuels. Certains pensent que son usage premier vient des célébrations de fiançailles ou de mariage. Pourtant, il n’y a pas d’allusions au mariage dans le Cantique.

L’interprétation allégorique

Le Cantique peut aussi être compris de façon métaphorique. Ainsi, la relation entre les amoureux devient une allégorie de l’amour entre Dieu et son peuple, entre le Christ et son Église, ou entre Jésus et Marie. Ces interprétations ont inspiré plusieurs théologiens au cours de l’histoire. Pourtant, aujourd’hui, elle semble moins « populaire » que l’interprétation littérale, à qui l'on reproche de trop spiritualiser une réalité profondément humaine.

Quand sexuel rime avec spirituel

Ce texte décrit un amour très charnel, mais pourquoi cet amour physique entre deux personnes ne porterait-il pas en lui-même une dimension spirituelle? La sexualité n’est pas nécessairement éloignée de la spiritualité. L'humain est profondément spirituel. Après tout, puisque Dieu est amour, il n’y a rien de tel que d’être aimé pour vivre une expérience à la fois sensuelle et spirituelle.

Cantique des cantique 1, 2-4 ; 5, 9-12

2. Embrasse-moi, embrasse-moi donc !
Ton amour m'enivre plus que le vin,

3. plus que la senteur de ton huile parfumée.
Tu es séduisant comme un parfum raffiné ;
il n'est pas étonnant
que toutes les filles soient amoureuses de toi !

4. Prends-moi par la main, entraîne-moi et courons.
Tu es mon roi, conduis-moi dans ta chambre,
rends-nous follement heureux tous les deux ;
célébrons ton amour plus enivrant que le vin.
Elles ont bien raison, les filles, d'être amoureuses de toi ! (Ct 1, 2-4)

9. Par un seul de tes regards tu me fais battre le cœur,
petite sœur, ma promise, par un seul mouvement de ton cou gracieux.

10. Comme ton amour me ravit, petite sœur, ma promise !
Je le trouve plus enivrant que le vin,
et ton huile parfumée m'enchante
plus que tous les baumes odorants.

11. Ma promise, sur tes lèvres
mon baiser recueille un suc de fleurs,
et ta langue cache un lait parfumé de miel.
Les vêtements que tu portes ont l'odeur des bois du Liban.

12. Tu es mon jardin privé, petite sœur, ma promise,
ma source personnelle, ma fontaine réservée. (Ct 5, 9-12)

Bible en français courant

Sébastien Doane, bibliste
Office de catéchèse du Québec

Office de catéchèse du Québec

Organisme mandaté par l’Assemblée des évêques catholiques du Québec, l’Office de catéchèse du Québec est une référence et offre des ressources en formation à la vie chrétienne.

Tous droits réservés

Coordonnées

2715, ch. de la Côte-Sainte-Catherine
Montréal (Québec) H3T 1B6
Téléphone 514-735-5751
Télécopieur 514-735-8334
Courriel : ocq@officedecatechese.qc.ca
www.officedecatechese.qc.ca

Inscrivez-vous

Notre liste denvoi vous informe des nouvelles publications et du développement de notre site web.

Inscription