Menu

 

Pandémie : qui est responsable?

Épreuve

(photo©Depositphotos)

Depuis le début de la crise sanitaire qui frappe l’ensemble de l’humanité, certaines voix se sont élevées pour désigner un ou des responsables. Un président a proposé qu’un virus « chinois » est à l’origine de la pandémie. D’autres y voient un châtiment divin en brandissant la Bible pour appuyer leur jugement. Mais qu’est-ce que nous enseigne l’Évangile en pareilles circonstances?

La maladie : une conséquence du péché?

Dans l’esprit de plusieurs contemporains de Jésus de Nazareth, la maladie était une conséquence du péché. C’est pour cette raison que plusieurs guérisons de Jésus sont accompagnées d’une parole de pardon : « Mon fils, tes péchés sont pardonnés » dit-il au paralysé avant de procéder à sa guérison (voir Marc 2,1-12).

L’agent pathogène, comme nous le disons aujourd’hui, était le démon [1]. C’est pour cette raison également que plusieurs guérisons surviennent après un exorcisme :

« Quand le soir fut venu, on amena à Jésus beaucoup de démoniaques. Jésus chassa d’un mot les esprits et guérit tous les malades. » (Matthieu 8,16)

Dans ces récits, les verbes traduits par « chasser » ou « menacer » indique clairement que Jésus expulse le responsable de la maladie.

Si cette compréhension préscientifique de la maladie n’est plus satisfaisante aujourd’hui, un élément est similaire : l’adversaire vient de l’extérieur. Mais qui est responsable? La question a été posée à Jésus à partir d’un cas difficile.

Un aveugle de naissance

Nous le disions plus haut, une croyance était assez répandue dans le judaïsme du premier siècle : la maladie et la mort étaient une conséquence du péché. C’est pour cette raison qu’en présence d’un homme aveugle de naissance, les disciples de Jésus lui demandent : « Maître, quel est celui qui a péché, lui ou ses parents, pour qu’il soit né aveugle? » (Jean 9,2) On lui propose deux hypothèses mais dans sa réponse, Jésus écarte ces théories courantes et annonce un nouveau signe : « Ni cet homme ni ses parents n’ont péché. Il est né aveugle pour que les œuvres de Dieu soient manifestées en lui. » (9,3) On connaît la suite du récit : l’aveugle est guéri et devient un modèle de ceux et celles qui accèdent à la foi.

Ce qui me semble important de retenir de ce récit par rapport à notre question initiale, c’est l’attitude de Jésus. Il ne cherche pas à désigner un coupable mais profite d’une rencontre avec une personne isolée de certains aspects de la vie sociale à cause de son handicap pour faire éclater « la gloire de Dieu ». Cette attitude devrait nous inspirer : plutôt que de chercher un responsable de la crise actuelle, la retraite qu’elle nous impose devrait nourrir notre réflexion et stimuler notre créativité. Profitons de notre confinement pour nous sensibiliser à l’isolement que vivent plusieurs personnes de notre société pendant toute l’année. Et développons des gestes et des attitudes qui favorisent la solidarité avec les personnes de notre entourage qui en ont le plus besoin.

Sylvain Campeau, bibliste

 

[1] Pour approfondir le sujet, lire : Les démons : ancêtres des virus et des microbes.

 

 

Catéchèse
Bible et catéchèse

Formation à distance
Ouvrir les Écritures

Bible 101
Quelques éléments de base
Nouveau Testament
Ancien Testament
Questions d'interprétation

Ressources / Suggestions
Livres
Sites web à visiter
Jeux bibliques

 

Office de catéchèse du Québec

Organisme mandaté par l’Assemblée des évêques catholiques du Québec, l’Office de catéchèse du Québec est une référence et offre des ressources en formation à la vie chrétienne.

Tous droits réservés

Coordonnées

2715, ch. de la Côte-Sainte-Catherine
Montréal (Québec) H3T 1B6
Téléphone 514-735-5751
Télécopieur 514-735-8334
Courriel : ocq@officedecatechese.qc.ca
www.officedecatechese.qc.ca

Inscrivez-vous

Notre liste denvoi vous informe des nouvelles publications et du développement de notre site web.

Inscription